Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 00:01

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marc 17/03/2018 01:04

Bonsoir,
Je viens de tomber sur cette page humoristique ou pas, peu importe, j'espère qu'elle l'est.
James Horner , paix à son âme, est de loin un mauvais compositeur et un fainéant, qui n'a pas réutilisé des musiques déjà existantes???parlons des grands compositeurs comme Mozart, qui dans les noces de figaro reprend notes pour notes 8 mesures du quatuor d'un opéra de glück, ne parlons pas de schumann qui pour sa 3 ème symphonie a copié sur Beethoven, alors ne parlons pas non plus de Rossini, qui est dans ce cas un très mauvais compositeur,puisqu'il s'auto plagiait ....ne parlons pas de Joe Hisaishi....de Bach et surtout pas de Vivaldi et de Haendel qui s'auto plagiaient et sortaient les mêmes idées à chaque concertos, normal c'étaient leurs pâtes sonores.
Et bien James Horner avait sa pâte sonore, parlons de John Williams alors, il ressort aussi ses mêmes idées dans chaque films, il suffit de tendre l'oreille.
James Horner voit la musique de façon cyclique, il réutilise ce qu'il a déjà écrit, et???c'est faire preuve de fainéantise???
James Horner avait sa pâte sonore, il utilisait le mode lydien avec le mode ionien, et le mode aeolien....il réutilisait souvent le même instrument (sakuhachi),et??
Ecouter les thèmes de scénes d'amour écrites par john Williams et vous verrez qu'ils se ressemblent drôlement....
Qu'on aime ou pas Horner, c'est un droit, mais on ne peut dénigrer son travail en se prenant pour juge de la bonne morale, et surtout du bon goût....
Je n'aime pas les musiques de Bach, pourtant je respecte ses œuvres et je les trouves géniales.
Ce n'est pas pour rien qu'un grand compositeur comme Hisaishi s'est beaucoup inspiré de Horner pour composer ses œuvres, il suffit d'écouter Ni no kuni, princesse mononoke, le voyage de chihiro, le château ambulant , ponyo....pour se rendre compte qu'il a influencé un immense compositeur, qui lui même s'est inspiré des autres .
Jugeons le plutôt sur son écriture, et son orchestration....plutôt que sur une affaire de goût et de préférence .
Horner avait un immense talent et une très grande connaissance de la musique, que çà vous plaise ou pas.Ecoutez ses orchestrations et la façon dont il utilise ses mélodies et les modes....non, on ne peut pas dire que c'est nul et que c'est un fainéant .

Martin Jean-Baptiste 09/06/2013 01:06

Article sur les citations dans Willow : http://jameshorner-filmmusic.com/fr/willow-a-la-croisee-des-citations/

Lambegue 23/12/2011 21:23

Kilar, j'accroche beaucoup moins...
Pour Zimmer, il se trouve effectivement que sur certaines BOs, il est cité sur la pochette comme compositeur principal, alors qu'il n'est parfois que consultant musical, ou quelque chose
d'approchant : mais la plupart du temps, une observation attentive des crédits détaillés permettra de voir clairement qu'il ne s'en cache pas vraiment...BIen sur, j'ai aussi entendu parler de
quelques exceptions, idéalement il faudrait les vérifier...
Légèrement malhonnête, ça prête à débat, mais en tous cas, c'est clairement une industrialisation de disciplines artistiques. On s'éloigne du coté artisanal, ou chaque artiste fait son propre
boulot, pour se diriger vers des staffs produisant à un rythme énorme des BOs ou, pour Besson, des films et, pour Obispo des chansons...Enfin pas tout à fait des chansons, mais un truc ou il y a
plus ou moins de la musique et des instruments, mais qui ressemble quand même un peu à rien.

Ron 23/12/2011 15:27

Ha ha j'ai écris poulet au lieu de poulain je crois que c'était un acte manqué.
J'en profite aussi pour aiguiller les amateurs de grands B.o Vers Wojciech Kilar qui est un des plus grands ( et des plus vieux aussi ), je plussoie sur Howard Shore ( tous les Cronenberg et Seven
) et n'oublions pas Thomas Newman et Michael Nyman

Ron 23/12/2011 15:23

Lambegue > On est d'accord sur le fait qu'Hans Zimmer à un peu plus de talent qu'Horner. Néanmoins sa façon de faire avec ses poulets est quand même très suspect à mes yeux. D'autant que j'ai
entendu des choses - certes je n'y était pas - qui allaient un peu plus loin.
Obispo ( ouais ouais je sais c'est glauque de parler de ce gars ici ) fait la même chose avec la variété française.
Et Besson à également cette tendance à "utiliser" le travail de ses poulains - Louis Leterrier en sait quelque chose-. Évidement certains des poulains émergent mais bon je trouve tout ça légèrement
malhonnête.

Lambegue 20/12/2011 18:50

James Horner, qu'on l'apprécie ou non (personnellement, il fait partie de ceux que j'aime le moins dans la musique de films holliwoodienne), est de toutes façons connu comme un copieur. Je ne
connaissais pas cet exemple précis, mais celui précédemment cité de son thème de quatre notes est assez significatif.
Il le ressort dans un nombre incalculable de ses BO. Il fait même quasiment l'ouverture d'Avatar. Alors déja, tant de répétitivité, je trouve ça critiquable, surtout pour un thème aussi court et
qui, soyons honnêtes, ne casse pas trois pattes à un canard, mais quand on apprend que ledit thème n'est même pas de lui...Ca en deviens affligeant.
Maintenant, pour ce qui s'est dit sur Zimmer, la différence est assez conséquente : Zimmer perçoit la musique de film comme une industrie. Il a ainsi créé les studios remote Controle, ou il
embauche différents compositeurs débutants, et les fait travailler comme assistant sur ses propres BOs, avant de peu à peu leur donner plus de responsabilités, et de leur confier à eux même des
assistants. C'est de la que viennent, par exemple, Klaus Badelt ou Harry Gregson Williams. On peut donc parler de "son remote controle", présent dans quasiment chacune des productions de ces
studios. A noter que Zimmer cite TOUJOURS dans le livret ses compositeurs additionnels. Et surtout qu'il est relativement simple de contacter les studios pour leur demander des éclaircissements sur
telle ou telle BO en termes de responsabilités de composition. Il ne se cache pas de son procédé, qui a donné le meilleur (Sherlock Holmes, Le Roi Lion, Rain Man, Le Dernier Samouraï...) comme le
pire (dans des BOs ou Zimmer est le principal compositeur, citons Madagascar, ou Mission impossible 2 ; dans les BOs confiées à ses élèves, la liste serait trop longue pour citer tous les
ratés...). Si vous voulez un exemple flagrant, quoi que pas très glorieux dans son processus, du fonctionnement des studios de Zimmer, renseignez vous sur la composition de la BO du premier Pirate
des Caraïbes.
Horner, c'est complétement différent : ses BOs sont créditées à son nom seul, alors qu'il a plagié, outre un nombre fort impressionnant d’œuvres classiques, les travaux et thèmes de ses petits
copains...Ah c'est souvent discret, mais si l'on y fait attention, Goldsmith, Williams, Zimmer ou même Elfman se font copieusement égratigner par les inspirations de Monsieur Horner.
Et tout ça pour quoi ? Ouais, certes, le type sait bien remixer. Certes. Encore faudra-t-il m'expliquer pourquoi on retrouve dans la BO de Titanic un esprit quasi identique à celui de Braveheart,
par ce que personnellement je cherche encore la similitude entre le héros écossais et le blondinet noyé. Dans le même style, les similitudes thématiques entre Avatar et Karaté Kid sont pour le
moins...Destabilisantes.
Enfin...Une des rares BO ou Horner ne plagie rien à ma connaissance, c'est celle d'un film intitulé "Jade". A sa décharge, on peut signaler que le film lui même est fort mauvais...Mais tout de
même, la musique correspondrait mieux à un porno moite des années 80 qu'à ce thriller, certes vaguement érotique (et, pour en avoir revu quelques extraits pour vérifier mes dire, décidément
médiocre).
James Horner est pour moi, autant coupable de plagiat (et je rejoins Tim et les autres pour dire que le plagiat n'est jamais que du vol) que d'un manque flagrant d'imagination réelle, et
d'originalité. Alors que même Zimmer, avec le son signature de ses studios, parviens parfois à nous étonner (Sherlock Holmes, House of Spirits, Hannibal, Rango...)...Et que l'on a des Williams
(bon, j'apprécie pas, mais la c'est strictement des questions de goût, je n'ai pas grand chose d'objectif à reprocher au bonhomme...), des Goldsmith (moins, depuis sa mort) des Morricone, des
Silvestri, des Desplat (quand il s'applique, et vu les calendriers qu'il s'impose, c'est pas si fréquent), des Shore (qui était déja compétent avant le Seigneur des Anneaux, aussi, on a tendance à
l'oublier...) ou des Elfman (mon petit favori personnel, carrière parfaite à mes yeux) qui triment à chaque fois pour être originaux, surprenants, et pour définir leur style, un vrai style
personnel, certes parfois imprégné de ce qui les a façonnés, mais sans jamais tomber dans le plagiat, la copie, et le vol éhonté du talent d'un autre.

Ftisy 20/12/2011 18:04

MistiK : Tu dis qu'il t’arrive de donner tes travaux sans rémunération. Et c'est tout à ton honneur.
Mais ça n'est pas parce qu'on trouve anormal que Horner aie volé des musiques qu'on ne fait pas de même. Il y a des tas de personnes ici qui, j'en suis sûre, travaillent gratuitement pour certaines
causes.

Tim en est l'exemple parfait puisqu'il dessine de manière bénévole pour le journal Parce que.

Simplement je ne trouve pas anormal de vouloir un peu de reconnaissance pour le travail fait. Et c'est ce que fait parce que en mettant le nom de Tim à côté de ses dessins. Normal, non ?

Moi de mon côté je fais parti d'un SEL, et j'en tire bien des choses aussi.

Tout ceci n'empêche pas qu'on aie aussi envie de pouvoir vivre de ce qu'on fait. Est-ce trop demandé d'être payé pour nos créations au même titre qu'un plombier est payé pour ses réparation ?

Parce que c'est bien joli la générosité mais ça nourrit pas son homme.

Des choses aussi belles que le partage, l'altruisme et la générosité ne peuvent se faire que lorsque tu as toi-même de quoi vivre.

Ne penses-tu pas qu'Horner n'est rien d'autre qu'un profiteur ? Tu penses sincèrement normal qu'il soit aller s'engraisser lui et ses producteurs au profit d'une autre personnes ? Tu trouves normal
que par fainéantise il ait repris la musique d'autres personnes sans le spécifier ?

Parce qu'il aurait mis les noms des personnes à qui il a repris les chansons et ce, même en tout petit à la fin du générique, ça aurait prouvé qu'il avait un tant soit peu de scrupules. Mais qu'il
se fasse passer pour ce qu'il n'est pas, tu trouves pas ça malhonnête ? Rien ne te choque ?

coline 20/12/2011 16:25

Mystik, imagine un peu un autre cas de figure: tu vas voir le vernissage d'une expo, et en la visitant, tu tombes sur la copie à l'exact identique d'une de tes toiles. En fait, l'artiste l'a vu sur
internet ou est venu la prendre en photo chez toi, et l'a repeint à l'identique, par exemple.
Ton nom n'est mentionné nulle part, et tu entends des gens féliciter l'artiste à propos de ton tableau. Et tu apprends qu'il vient d'être vendu à 500.000 euros.

Maintenant, sois honnête: ose nous dire que tu irais lui serrer la main tout sourire en lui disant "eheh, mec, génial cette toile, vraiment contente d'avoir pu t'aider, on est pas des connards
capitalistes, c'est cool". Tu ne verrais absolument pas le moindre petit brin d'injustice dans cette situation?

Pitch 20/12/2011 16:11

Pour ne pas que MystiK se sente trop seul je vais dire moi aussi que voler, bah c'est pas grave.

MystiK 20/12/2011 11:07

Je ne te permets pas Tim.

Tim 20/12/2011 10:51

Tout à fait Manyairs, les personnages sont hauts en couleurs et c’est ce qui rend ce film attachant,. On a beau ne pas savoir grand-chose d’eux (comparé à un Seigneur des Anneaux) et pourtant ça
passe très bien. Ah si les personnages du Seigneur des Anneaux (Gollum mis à part) pouvaient avoir ce charisme…

Manyairs 20/12/2011 10:11

@ Tim : Oui, j'avais en tête les emprunts qu'à fait Gainsbourg au classique, évidemment c'était clairement noté.
Nous sommes complètement d'accord !
La reconnaissance, l'humilité, la " classe " ne font pas partis des qualités du pseudo compositeur qu'il prétend être donc.
C'est dommage !
Mais grave !!! C'était ce qui m'avait marqué le plus dans ce film (que j'adooore d'ailleurs) ce sont tout ses personnages hyper attachants et finalement très courageux alors que le monde est plus
grand qu'eux... ça me parle, c'est comme ça !

Tim 20/12/2011 09:20

Cette note, elle est simple comme bonjour : Horner a utilisé des musiques déjà existantes sans les créditer. En somme, il dit «Vous aimez cette mélodie ? Ca vous plait ? C’est moi qui l’ai fait.»
alors que ce n’est pas le cas. Que le compositeur soit vivant ou pas m’est égal, d’un point de vue purement artistique, Horner est un escroc, un copieur et un voleur, il a utilisé des musiques déjà
existantes et les a fait passer pour siennes. Je me répète mais si rien ne te parait bizarre dans la démarche d’Horner, c’est affolant. Ca veut dire que toi-même, tu pourrais copier le travail
d’une personne, le faire passer pour tien, en tirer de la reconnaissance, de l’argent ou de la célébrité, tout ça sans le moindre remords. Ca fait peur.

Concernant Queen ou Willow, tu tends le baton pour te faire battre : je ne prétends à *aucun* moment que ces œuvres sont de *moi*. Je ne prétends *pas* avoir inventé le Général Kael que j’ai
dessiné. Je ne prétends *pas* être l’auteur d’I Want To Break Free. Je me répète (encore) mais l’idée c’est de faire passer une création pour la sienne, alors que ça ne l’est pas. Tu ne vois rien
de malhonnête dans le fait de voler le travail de quelqu’un (que ce soit pour faire du fric ou non) ?

«En tout cas là où il est shumann doit se marrer :)» A mon humble avis, Schuman doit surtout penser qu’Horner est une grosse feignasse qui ne se fait pas chier.

Manyairs : Oui, certaines œuvres sont surement libres de droit, mais je parle plus du fait de voler une mélodie et de la faire passer pour sienne. D’un point de vue artistique ça me parait aberrant
qu’on puisse utiliser une mélodie déjà existante et faire comme si c’était nous qui l’avions composé. Aucune citation de l’auteur original, rien. J’écoute pas mal de groupes qui utilisent du
classique, et bah quand ils reprennent un morceau qui n’est pas d’eux, ils le citent, ça prend 10 secondes de l’écrire dans le livret de l’album. Sinon tu as raison pour les nains, dans ce film
j’aime beaucoup la femme de Willow, les deux forment un beau couple, qui a l’air sincère :o)

Manyairs 20/12/2011 08:28

Loin de moi l'idée de mettre un peu de " paix " dans tout ces commentaires que je trouve de plus en plus surréaliste... En quoi la propriété intellectuelle à avoir avec le capitalisme ? L'art
doit-il être marchand ? Doit-on rémunérer le travail d'un créateur ? etc. Ces questions sont bien plus complexes qu'il n'y paraît et je ne crois pas qu'on peut en débattre avec quelques
commentaires abrupts, emplis de comparaisons simplistes.
Par contre, je peux simplement dire que ces oeuvres symphoniques reprises franchement quasi notes pour notes dans le film, sont me semblent-ils libre de droit d'un point de vue légale.
Je ne connais pas les droits à la propriété aux Etats-Unis et concernant la musique de film en particulier, mais en France et je peux être d'autant plus précis que je suis moi-même inscrit à la
SACEM ; je sais qu'une oeuvre " tombe " dans le domaine public au bout de 50 ans. Il y a eu des évolutions notamment au niveau des " ayants droits " et des " héritiers " des ayants droits. C'est
très compliqué et dans tous les cas il y a toujours possibilité de faire un recours.
D'un point de vue artistique, en ce qui me concerne et je donne là un avis très personnel, je le précise :
Il me semble un peu cavalier d'écrire son nom en bas d'une partition sans mentionner les auteurs, vivants ou non.
Ensuite, j'en terminerai là pour éviter le commentaire à rallonge :
Je considère capital (sans mauvais jeu de mot) la rémunération des droits d'auteur. Penser que tout doit être gratuit est une connerie !
La diffusion peut l'être, mes concerts de l'année passée par exemple n'ont pas été rémunérés en droits, par ma seule volonté. Mais mes prestations l'ont été. Si on se lève le matin, même pour un
boulot qu'on aime passionnément il est logique d'être payer pour cela. En tout cas, tant que la nourriture est payante, le logement, l'énergie...
Un artiste paye autant de factures que l'ouvrier de chez Peugeot !

Bref, je ne sais pas si j'ai été clair, mais je crois que Willow reste un grand film, James Horner un " arrangeur " pas trop mauvais et les nains de bien jolies personnes ! ça n'a rien à voir, mais
ça me plaisait de le mettre !

Allez passer une bonne journée quand même...

Un Pek et fier de l'être !

MystiK 20/12/2011 04:15

Juste une dernière question Tim, verse tu des dividendes à tes collègues que tu illustres régulièrement et via quoi tu peux toucher quelque argent? As tu versé quelque chose à la sacem pour
diffuser queen sur ton blog? As tu l'autorisation de diffuser un extrait de Willow et celle de le dessiner?
Je veux pas t'agresser, mais vraiment je ne suis pas d'accord avec vous, et ce qui est applicable pour les autres l'ai d'abord pour soi.

MystiK 20/12/2011 02:44

En fait j'avais pas tout lu. Seriez vous juste con? Bruno, je ne bosse pas pour toi gratuitement. Si un jour on se rencontre et que t'es bien moins con, et que quelque chose que j'ai t'intéresse il
y à des chances pour que je te le donne, oui en effet. Ou si t'as besoin d'un coup de main oui possible.
Maintenant Tim, tu n'as pas tout lu non plus, entre recréer et copier il y à une différence notoire.
Enfin, Fitsy, moi aussi je paie le garagiste, mais avant dans une autre ville, je rendais des services à un potes qui lui réparait ma voiture.
Avez vous compris le jeu du tout se paie?
Enfin, bruno, je connais beaucoup d'artiste comme tu dis qui voudrais vivre de leur art.
Mais j'en connais un en particulier qui vit de son art, de troc et de service. Qui est heureux et qui ne joue aucunement le jeu capitaliste. Il vend des toiles, mais accepte que d'autres travaux
soient fait à partir de ses oeuvres::: sans être payé.
Pour beaucoup d'autres, le véritable intérêt qu'ils ont, c'est de faire de la tune, plus de tune et encore de la tune.

Vous allez me dire que ce compositeur fait justement ça. Mais si ce compositeur se servait de cette tune à des fins entièrement louable pour l'humanité...
Bref, vous pensez ce que vous voulez, et moi pareil. Des bâtards il y en a, je ne pense pas qu'il soit des pires. D'ailleurs c'est un peu ouïsible pour quelque chose de totalement caché au
compositeurs encore existant. Donc ceci est vraiment un faux débat.


Et la money money elle est vraiment en grosse grosse crise, alors il va vraiment vraiment falloir penser autrement le quotidien qu'avec la money money... cf:1929 :))

MystiK 20/12/2011 02:30

Oui enfin, la plupart des compositeur en question sont mort. Quand tu sauras ce que je fais, je pense que tu apprendras à réfléchir... Y'à rien a redéfinir. Je ne vis au crochet de personne et oui
j'ai donné de l'art comme des écrits comme beaucoup de temps consacré au bien être des autres. Personnellement je ne suis pas d'accord avec vous. Est ce pour cela que vous devait revenir à la
charge pour imposer votre avis?
En tout cas là où il est shumann doit se marrer :)

Ftisy 20/12/2011 02:07

Ah, et sinon...
Dans le genre, quand-même, je trouve que c'est bien plus capitaliste de vouloir laisser les gens profiter de la créations d'autres personnes et ce sans les payer, pour ainsi se faire facilement de
la thune... Que de vouloir être payé simplement pour un travail que l'on a effectué soi-même.

Après, peut-être qu'il faudrait redéfinir la notion de capitalisme.

Ftisy 20/12/2011 02:03

MistiK, je voudrais simplement savoir si tu travailles gratuitement pour ton patron où si tu vis simplement au crochet de quelqu'un ?

Tim 19/12/2011 23:15

MystiK : Je me demande si tu ne fais pas exprès… Quand une personne vole le travail d’une autre personne, ce n’est pas être «capitaliste» que de s’estimé floué, volé, plagié etc. Il ne s’agit pas
QUE d’argent, il s’agit de vol de travail. Si ce n’était que ça, ça passerait. Sauf que là, la personne vole ton travail, et se fait du blé avec. Cette personne peut donc se permettre de travailler
à d’autres projets grâce au tien, alors que toi tu galères. Si tu ne vois pas là-dedans où est le problème, j’arrête.

«Ce monsieur a peut être volé de la musique, mais il l'a redonner en part de rêve.»

Il a donné du rêve en volant le travail de quelqu’un d’autre, rien ne te choque ? Et les rêves de la personne qui a composé la musique ? On s’en fout ?

Juliette 19/12/2011 23:07

Mystik, je dois 500€ à mon garagiste, il veut être payé pour les réparations, file-moi ton numéro pour lui expliquer que la money c'est mal, merci.

Bruno 19/12/2011 23:04

MystiK, sais-tu qu'il y a des gens dans notre monde des gens qui aimeraient tout simplement vivre de leur art au lieu d'avoir des boulots alimentaires ? Ces gens-là sont super méga affreux, imagine
un peu : ils veulent vivre de leur art ! Enculés de capitalistes ! Ils ne veulent pas que ça finisse copié, plagié ou repompé ailleurs, quelle bande d'ordures ! Franchement ce sont des enculés, y'a
pas d'autres mots. Vouloir vivre de son art, non mais quelle drôle d'idée !!! Mort aux artistes capitalistes !

(Sinon, au fait, tu es prête à bosser pour moi gratuitement ? Imagine le super plan : tu bosses, je te paye pas, je te crédites pas, mais en échange on donne du rêve. Pas mal non ? Tiens-moi au
courant.)

MystiK 19/12/2011 22:47

Alala bruno, si tu savais à quel point je m'en tape... et à quel point ma vie est bien loin de ce genre de considération.
Et puis si tu savais combien j'ai donné gratuitement... Mais c'est le genre de truc qui dois dépasser un peu tout le monde.
Vous faites tous la critique d'un monde capitaliste qui vous bouffe jusqu'à l'intérieur de vos tripes, mais vous êtes capitalistes.
Et c'est bien pour ça que les gouvernement et les ''maîtres'' dorment tranquilles, nous sommes dans un monde où tout est à vendre et où personne ne veut rien lâcher sans la money money ... C'est
ridiculement vénale. Cette money que vous adorez est en voie de disparaître... Oups,, mince, mais de quoi donc aller vous vivre? plus d'art, non c'est payant, plus d'amour, ben, non c'est payant,
plus de pain, non lui aussi il est payant!!
Ce monsieur a peut être volé de la musique, mais il l'a redonner en part de rêve. D'ailleurs et vous, n'avez vous jamais volé en téléchargement un film, une musique? ou même visionné?
Ah, vous n'avez pas fait de fric avec, savez vous alors ce que cet homme fait de son argent??
Y'à bien plus voleur, et qui ne laisse derrière eux que des cauchemars.

Bruno 19/12/2011 21:42

Yo MystiK

J'ai un projet de film là, et il me faut une musique, tu veux pas m'en écrire une rapidement, et genre je l'utiliserais sans dire que c'est de toi, et sans te payer ?

D'avance, Merci.

Bruno

MystiK 19/12/2011 20:20

Fitsy, ce n'est pas question de matériel, quelqu'un viendrait à ma parler d'un vol d'or, je n'en aurais rien a taper.
Non vraiment nous serions dans une autre époque moins capitaliste et capitalisante nous ne nous retournerions pas sur si peu.
Les films pour lesquels ont servi ces reprises arrangées sont tous à viser humaniste. Et pour un certains nombres porteurs de rêve. Les musiques qu'il a choisi sont parfaite pour mettre en exergue
les messages, et c'est là le principal pour moi. Oui juste pour moi.
Maintenant Ftisy, Ce que l'on m'a pris n'a rien de matériel, mais m'a arraché le coeur. Les travaux que j'ai effectué et dont les gens ont mis leur nom dessus, ne m'importe pas du tout.
Peut être faut il avoir perdu le plus important pour relativiser sur la réelle valeur des ''choses''.

Psycholivier 19/12/2011 18:51

Et en parlant de sample, à la fin de l'extrait du film choisi par Tim, on a une belle utilisation du "cri de wilhem".
rOuuuahhh!!

Ftisy 19/12/2011 17:26

Désolée mais moi je suis d'accord avec Tim : c'est du vol. L'histoire de continuité de la création etc, je ne trouve pas ça crédible. Faut pas confondre ce qui est dans le domaine publique (la
nature, l'histoire mondiale, etc) et ce qui a coûté du temps et de l'énergie à une personne.

Vous considérez pas ça comme du vol parce que c'est immatériel. Alors imaginez une seconde qu'une personne prenne une partition à quelqu'un et aille la vendre en faisant croire que c'est de lui.
Vous appelez ça comment ?

A mes yeux, c'est exactement pareil. Sauf que la partition n'a pas été volée. C'est juste la musique. Et comme pour trop de gens, voler quelque chose qui n'a pas de matière est impossible, on
laisse passer sans plus d'outrance cet état de fait.

Ça vous plairait vous, qu'au bureau un collègue s'accapare votre boulot et gagne une grosse prime de fin d'année à votre place ?

MystiK 19/12/2011 16:06

En fait Tim, je je voyais un de tes dessins repris et signer par une autre personne, ceci m'énerverait beaucoup, mais si je voyais un de tes dessins introduit dans une oeuvre picturale autre, je ne
serais pas choqué. Et je me dirais, tiens c'est Tim et là untel ou unetelle, pas mal ce mariage... voilà

MystiK 19/12/2011 15:18

En matière de vol, je crois que je ne connais pas plus volé que moi.
Et justement tout est à remettre dans son contexte. On m'a volé ma plus belle oeuvre, Pour de l'argent... du pouvoir, et pourtant, oui en matière d'art comme en matière de sciences, je ne pense pas
que reprendre pour recréer soit un vol, mais bien une continuité.
Désolé, on est pas d'accord.
Maintenant rien n'empêche à ceux de la liste ou a leurs héritiers de porter plainte.

Oxo 19/12/2011 15:16

Wow, tu m'en apprends une, là ! (oui, ma culture musicale est assez pauvre.). Je viens d'avoir une grade déception ! Après, bien que la BO soit un pur plagiat et que le film soit classé au rang de
nanard, pour moi, ça n'enlève strictement rien au fait que ce film fasse partie de mon enfance et que, en le regardant dernièrement, j'ai passé un excellent moment empreint d'une douce nostalgie
!
(Blaise, tu veux pas me présenter ton papa ? j'ai toujours été amoureuse de Mad Martigan !)

Brice 19/12/2011 14:21

Ah quand même... à la tonalité près, pour certains exemples ! D'autant que si je ne m'abuse, les oeuvres de Rachma n'étaient pas dans le domaine public lors de la sortie du film... Hommage ?
Plagiat ? Il faudrait voir si Horner cite ses sources dans la BO. Il faut quand même lui reconnaitre un certain bon gout dans le choix de ses "piratages".

Tim 19/12/2011 10:01

Legion : Waouh, et bah ça c’est de la création, bravo Horner.

Switcher : C’est vrai qu’on pourrait penser que Lucas a lui-même piqué les titres, mais si c’est comme pour Star Wars, je le vois bien laisser bosser Horner dans son coin, sans donner son avis
avant qu’Horner ne lui file le score complet.

Fabrice : Prokofiev, dont le deuxièmes mouvement de la Scythian Suite a donné… Jaws :o)

MystiK : Tu ne vois pas où est le mal à voler le travail de quelqu’un et faire comme si c’était toi qui en était l’auteur ?

Belzeran : Il ne s’agit pas de reprendre des accords. Il s’agit ici de suite de notes, des dizaines à la suite, une mélodie entière, tout simplement copiée-collée, et surtout de faire comme si on
en était l’auteur. C’est tout simplement du vol.

Nomad : Tout à fait, la BO de Willow, toute copiée qu’elle est, est classe :o) Mais dommage quoi…

Ftisy : Merci d’avoir bien compris (contrairement à d’autres) qu’ici il ne s’agit pas ici d’inspiration, mais clairement de vol. Les thèmes qu’Horner a copié ne sont pas au générique, ni du fil, ni
de l’album de la BO.

Loni : Arf, le lien ne marche pas ?

Savousepate : Idem.

Mystik (2) : C’est bien beau de ramener ça à une bataille d’ego, mais c’est bien plus grave que ça. Créer, c’est du travail, que ce soit en musique, en dessin etc. Créer, c’est de la sueur, c’est
de l’angoisse, c’est des larmes, de la colère, c’est du temps, de l’énergie etc. Quand tu as un gars qui vient copier ta mélodie (que tu t’es fait chier à créer)puis que le mec l’utilise dans un
film pour lequel il va toucher un gros chèque, tout ça sans te demander ton avis, sans te payer pour utiliser le thème, sans te citer, sans te *reconnaître* comme étant la personne talentueuse qui
a créé la mélodie, c’est tout simplement du VOL. Si tu ne peux pas comprendre ça, je t’invite à te lancer dans le monde merveilleux des gens qui font des choses, et peut-être tu comprendras à quel
point ça fait mal au cul de voir des gens s’approprier ton travail sans te citer, et surtout en se faisant du fric sur TA sueur.

Ron : 100% d’accord.

Ysabeau : Il ne s’agit pas de même style» il s’agit de copié-collé. Sérieux, ce sont les mêmes notes, c’est pas « oh, ça ressemble à du Mozart », non, ce sont les mêmes mélodies, volées.

Biaise : Pareil, les chiens-sangliers sont très réussis !!! Toujours aussi flippants :o)

Yannack : Les rappeurs samplent, remixent, ça fait partie du truc. Ils ne disent pas forcément d’où ils piquent leur mélodies, mais on sait bien qu’ils ne sont pas forcément musiciens et qu’ils ont
pioché ici et là... Avec Willow (mais aussi d’autres BO citées plus haut) c’est complètement différent : Horner vole des mélodies, ne dit pas d’où elles viennent, passe pour l’auteur, et se fait du
fric dessus. C’est aussi simple que ça, et c’est scandaleux.

Yannack 19/12/2011 09:29

James Horner serait donc un sampleur avant que la notion de sample n'existe. Mais n'est ce pas exactement ce que défendent les pensées de copyleft: droit au remix ? Ecrire une BO ne se limite pas à
trouver les airs principaux, il faut aussi l'adapter au visuel.
Trouves tu que les rappeurs qui samplent partout des grandes chansons (et des moins grandes) soient des batards pour autant?
Je pense que la seule chose qui diffère, c'est finalement que Horner a pu faire croire que la musique était à 100% "de" lui... Quand on achète un Eminem, il y a pas marqué d'où viennent ses
samples, mais "on sait" que ce n'est pas de lui: peut être est ce la seule différence, cette question de perception.
Mais sur le fond, ça ne me choque pas, juste ça me déçoit.

Biaise 19/12/2011 00:41

Je me l'étais justement repassé il y a peu et me suis rendue compte que les chiens-sangliers m'ont autant effrayée que lorsque j'étais enfant et que le début m'a autan émue.
Mon père a l'époque s'amusait à imiter Matt Martigan (auquel il ressemble un peu physiquement en plus…) ça m'insupportait ! :D

Sympa de voir ta manière d'illustrer ça, j'ai envie d'en voir +, des Willow by Tim :)


Bon si le compositeur a pompé la musique de manière bien remarquable, en tout cas, je continue à admirer les interprètes de cette BO qui m'a donné des tas d'émotions. :)

Ysabeau 18/12/2011 22:19

J'avoue que je ne connais pas le musique de ce type, n'étant pas du tout cinéphile. Mais je ne vois pas trop où est le problème et est-ce que ce sont des citations, très très courantes en musique,
un travail sur le même style , très très courant aussi surtout au cinéma, un collage une certaine tendance de la musique contemporaine s'y est essayée avec bonheur, Luciano Berio en tête.

De toute façon la citation, le collage ou le détournement etc. en musique sont vieux comme la musique elle-même. Bach a fait du Bach sur du Vivaldi et des chansons populaires, Mozart aussi (les
airs populaires je veux dire). Liszt a écrit une fantaisie sur l'air du catalogue du Don Giovanni de Mozart. Bartok a arpenté l'Europe de l'Est avec un enregistreur pour emmagasiner les musiques
populaires et en tiré sa musique, et c'est du Bartok, Canteloube a fait de même avec les chants d'Auvergne (et Berio a fait sa propre version des chants d'AUvergne de Canteloube d'une certain
façon), Stravinski a emprunté à gauche et à droite mais c'est du Stravinski. Poulenc revendiquait le fait d'être un piqueur mais, il a transformé tout ce matériau en du pur Poulenc. Plus près de
nous, Philippe Hersant a écrit des Variations sur "la Sonnerie de Sainte-Geneviève-du Mont" de Marin Marais, et ça reste du Philippe Hersant. Voilà. Ce ne sont que les exemples qui me viennent à
l'idée comme ça...

Cela dit s'il y a vraiment plagiat, autant écouter les originaux, Horner aurait pu plus mal choisir.

Ron 18/12/2011 17:58

J'ai toujours trouvé la musique de James Horner insupportable c'est pompier au possible et sans la moindre finesse. Il a effectivement beaucoup plagié c'est un fait.
Maintenant concernant Hans Zimmer qui a un certain talent de producteur, il faut savoir qu'il lui arrive de piquer le travail de ses poulains ou d'endosser la paternité d'une œuvre qu'il n'a pas
écrite.

Dire que tout a été écrit ou que c'est toujours la même chose me semble beaucoup trop simpliste. Les compositeurs de musique de film les plus intéressants de ces dernières années viennent souvent
d'ailleurs que des formations académique et apportent beaucoup de fraîcheur parce qu'ils ont une approche originale.

Belzaran > il faut comparer ce qui est comparable concernant la pop et le rock l'harmonie n'est qu'une partie du truc. Contrairement à une musique écrite pour l'orchestre, il y a beaucoup
d'autres critères de créativités : le timbre de voix, l'interprétation, le rythme, les paroles, le travail de production etc... là ou pour le commun des mortelles deux orchestres ont souvent des
sonorités très similaire, il sera au contraire plus facile à un néophyte de dissocier la voix de Robert Smith de celle de Franck Black ou Kurt Cobain ou disons de faire la différence entre Madonna
et Lady Gaga. La musique de films qui est souvent orchestrale à beaucoup pris à la musique tonale occidentale et est donc beaucoup plus uniforme au niveau de l'interprétation. Dans un orchestre la
personnalité n'est pas un critère favorisé, surtout pour les interprètes.

Grand Guide Pug 18/12/2011 15:42

Willow, toute mon enfance !

MystiK 18/12/2011 14:40

Sincèrement, en dehors du fric que génère les droits d'auteur, il me semble peu important que soit empreinte tel ou tel morceau pour réaliser une autre oeuvre.
En effet on ne peut pas demander à la nature de la copier. Cependant nous pouvons très bien imaginer que ce droit et acquis dans la mesure où nous en sommes issus et où la survie en dépend.
Ce monsieur je pense savait très bien que les musiques en questions seraient reconnues. On pourrait dire par extension qu'il a copié brave heurt sur des faits historiques... pas bien!
Non, vraiment je pense que si nous étions moins dans la culture de l'égo, tout ceci ne poserait aucune question à personne, tel un partage naturel renouvelant toujours la création...

Savousepate 18/12/2011 13:19

Aaaaarg comme je suis déçue ! :'(

Loni 18/12/2011 13:07

Tiens, ce petit article devrait apporter de l'eau à ton moulin :
http://www.blup.fr/2006/01/23/inspirations/

Ftisy 18/12/2011 10:57

MystiK : Copier la nature ce n'est pas tout à fait la même chose que plagier des artistes, je trouve. On peut pas vraiment aller voir dame nature et lui dire "tu me prêterais les droits de ta
création, je voudrais dessiner un arbre". ^^

A la rigueur, si dans le générique de Willow il est bien dit que les musiques sont des hommages à plusieurs compositeurs qui ont traversés les siècles, oui, pourquoi pas.

Mais si c'est une réappropriation mal faite dans laquelle le gars a juste changé trois note et troqué une noire piquée contre une ronde sur sa portée, et ce sans même spécifier à qui il "emprunte"
le travail, c'est quand même pas très pro, non ? Surtout quand on sait que les films pour lesquels il travaille engrangent pas mal de dollars et que donc, il s'en met plein les fouilles sans trop
se fouler.

Ya quand même des gens qui se cassent la tête à essayer de faire des choses nouvelles et originales à côté (cf les compositeurs sus-cités), donc je ne trouve pas vraiment normal qu'on essaie de
justifier les créations de personnes feignantes et dépourvues d’éthique.

Ftisy 18/12/2011 10:46

Ben tous les compositeurs font ça... Euh... Pas tous, heureusement. Enfin je ne crois pas que Dany Elfmann (presque tous les films de Burton), Bruno Coulais (Coraline et microcosmos), Hans Zimmer
(Inception) ou Nobuo Uematsu (Final Fantasy 7) ont plagié comme ça a été fait pour Willow. Effectivement, tous ont forcément une source d'inspiration (comme tous les créateurs, en fait), mais le
gros plagiat qui a été fait par Horner, là, c'est gros.

Tim, il ne te reste plus qu'à écouter les grands classiques de Schumann et Prokovief. :D

Nomad 18/12/2011 10:34

Tiens grâce à toi je viens de retrouver un thème récurrent dans la BO de L'échelle de Jacob (p*tain de film!), 5 notes qui viennent de Rachmaninov. Sinon je n'ai pas d'avis sur la question, les
grands compositeurs de BO se plagient eux-mêmes à tour de bras, mais ça ne m'empêche pas d'apprécier la musique si elle souligne bien le film et permet de se replonger dedans.

Belzaran 18/12/2011 10:26

Faut pas exagérer non plus. Dans le rock et la pop, ce sont toujours les mêmes accords et ça tourne beaucoup en rond les mélodies et ça ne dérange personne. Les possibilités de composition sont
limitées ne l'oublions pas.

MystiK 18/12/2011 09:34

Perso, je vois pas où est le problème si l'ensemble est repris pour une nouvelle oeuvre artistique. Il me semble d'une certaine manière que c'est même une sorte d'hommage d'utiliser ces
musiques.
La cornemuse de brave-heart: Magistral, tout comme le film.
Vous savez que tous les jours on copie quelqu'un, ne serait ce que dieu par exemple en dessinant des humains... :)

Fabrice 18/12/2011 01:55

Il y a quand même une différence entre faire «à la manière de» et carrément pomper. Et James Horner n'a pas volé son surnom de James «Copy/Paste» Horner sur la majorité de ses BO. Je lui garde
néanmoins une certaine sympathie pour avoir réussi à utiliser judicieusement la cornemuse irlandaise dans la BO de «Brave Heart». Mais, incorrigible, en recommençant dans «Titanic» il n'a pas pu
s'empêcher de se plagier lui-même!

Et notons que, puisqu'il est nommé dans la liste, Prokofiev aussi est un précurseur en matière de musique de films, et non un des moindres. On lui doit entre autre celles de «Alexandre Nievsky»,
«Yvan le terrible», «Lieutenant Kijé»…

Switcher 18/12/2011 01:15

C'est assez étonnant, quoique à y réfléchir, "Starfix" taillait des croupières à Horner chaque fois qu'il sortait un score dans les années 80.

Le magazine (sous la plume de Gans, je crois) avançait qu'Horner "pompait" Jerry Goldsmith à mort et de manière répétée, marchant sur les pas de son auguste confrère… Le magazine ADORAIT Goldsmith
(et avait pris implicitement position pour lui dans l'affaire "Legend" de Ridley Scott avec son double score : US - Tangerine Dream - et Européen - Goldsmith donc, mais je digresse...)

Donc Horner = "tapeur" de Goldsmith, c'était l'opinion que je m'en faisais aussi (faut écouter "Cocoon" !!) avant de tomber amoureux - à l'époque - de la musique du "Nom de la Rose", une très
grande réussite à mes yeux. Qui m'a, par un concours de circonstances, fait découvrir la musique médiévale et Dead Can Dance, etc. comme quoi.

Je vais également me faire l'avocat du diable : si tu écoutes "Les Planètes" de G. Holst (1918), en particulier avec l'orchestration de J. Levine, tu retrouveras l'Alpha et l'Omega de la B.O.
contemporaine : Williams, Goldsmith, Goldenthal, Newton Howard, etc.
C'est assez bluffant - comme si on inventait plus rien et que tout se transformait…

D'un autre côté, je ne sais pas comment Horner a travaillé sur "Willow", mais ce "rip-off" de titres classiques (et de bon goût !) ne viendrait-il pas du producteur lui-même, Georges Lucas. Quand
on voit à quels rateliers bouffe le script de "Willow"…
… qui reste un film TRÈS attachant et parfait dans un cercle familial (LE rôle de sa vie pour Warwick Davis - merci quand même à Lucas) et représentatif du bon "entertainment" des 80's.

:)

Legion 18/12/2011 01:02

C'est assez courant chez les compositeurs de musique de films ou de séries en fait, John Williams le fait, Yoko Kanno le fait, et James Horner est un des pires, en la matière ; et quand ils ne
repompent pas le répertoire classique, ils se plagient les uns les autres, voire ils se plagient eux-même.

James Horner a notamment un petit thème de 4 notes, qu'il a emprunté à Rachmaninov, et qu'on retrouve pratiquement dans *tous* les films dont il a fait la bande originale :

Dans Willow (à 0:34) http://www.youtube.com/watch?v=jORgHv7zGc4
Stalingrad (0:32) http://www.youtube.com/watch?v=CyL7m16U9wg
Troie http://www.youtube.com/watch?v=HR2794mpDyQ
Avatar (5:32) http://www.youtube.com/watch?v=uRo4GnxOZ1I
Le petit dinosaure et la vallée des merveilles http://www.youtube.com/watch?v=EOm6uecJF94

Mais bon, encore une fois, la plupart des compositeurs de bande originale font ça à différents degrés…