Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 00:01

Partager cet article

Repost0

commentaires

Leîleen 04/08/2010 19:19


C'est incroyable ce que tu arrives à faire avec des feutres.
Bravo !


Alix 30/07/2010 21:11


J'ai pire : en me promenant dans les rayons de la fnac, j'aperçois mon livre favori, soit Les Hauts de Hurlevent, avec un petit libellé "Le livre préféré de Bella et Edward" agrémenté de la petite
pomme symbole de Twilight. Quand même, ça donne des envies de meurtre.


Tim 26/07/2010 14:09


Regardetoi : En préférant lire Sade, Dostoievski ou Desproges, oui, j’avoue, j’ai l’impression avoir meilleur gout que les gens qui lisent Twilight. Ca pose un problème ?


regardetoi 26/07/2010 13:04


Et les gens qui se croient supérieurs aux autres aussi se reproduisent


A.Nelson Sindfoul 23/07/2010 22:52


Beaucoup de choses intéressantes^^
Claracha fait une remarque judicieuse, le succès attise toujours la jalousie. J'avais commencé à lire Twilight un peu avant le premier épisode au ciné et j'avais trouvé le personnage de Bella
intéressant, mais je suis pas allé très loin. Apparemment, ça vire assez vite à l'histoire d'amour et moi, j'aime pas les histoires d'amour u_u
J'adore Chihiro et les Ghibli, qui, comme tu le dis, savent aménager des moments de contemplation. Mais j'adore aussi Shrek pour ces moments de rigolade, la double lecture et cette chasse aux
références qui fait tourner mes méninges à pleins tubes !
Je trouve que c'est un super exercice de fabriquer une histoire cohérente en montant des références les une derrière les autres.
Après, j'avoue, je paierais pas 10€ u_u

Sinon, t'as qu'à faire des enfants et monter un groupe pour faire la guerre à tous ces fans abrutis par les productions américaines aussi vides de contenu que les vampires de sang ! J'veux bien te
filer les miens :D


Claracha 23/07/2010 17:32


En même temps, dès qu'un livre, un chanteur ou n'importe quoi devient fort connu, il y'a toujours une bonne majorité de personnes pour critiquer sans avoir vu :) Au début j'aimais bien twilight
(quand personne connaissait) puis maintenant je trouve ce succès effectivement démesuré & les films médiocres n'arrangent rien >


Tim 23/07/2010 16:17


Gaby > Je ne recherche pas forcément la nouveauté. Juste un poil d’originalité… La relecture d’une histoire millénaire mais « au gout du jour » pourquoi pas, mais ça m’attire pas trop. J’aime
bien ne pas voir les ficelles, ne pas comprendre, me faire avoir, me laisser surprendre, et c’est dur de se laisser avoir quand justement on connaît la chanson :o)

Jeremy > Oui je l’ai vu, pas le meilleur Ghibli mais un très bon moment, léger, très sympa !


Jérémy 23/07/2010 16:05


Je te conseille Wall-E. Surtout la première partie (~45min) entièrement muette.

Sinon, dernièrement j'ai bien aimé "Ponyo sur la falaise". Mais mon petit doigt me dit que tu l'as déjà vu.


Gaby 23/07/2010 16:04


Mais pourquoi je sentais gros comme une maison la grosse argumentation entre Tim et un défenseur, non pas de Twilight directement, mais du fait que "l'accusation ne vaut que si elle est fondée",
Argumentation qui allait forcément dériver Loin du sujet premier... Ah, Tim, des fois chez toi aussi on voit les ficelles (ou du moins on devine...) ;)

Et puis pour rajouter un peu d'huile sur ce feu qui me semble vacillant, tel le Calcifer faiblard, avec un argument nouveau, inédit et tout (Tadam !), et qui en plus fait office de référence
interessante, à savoir la tragédie antique. Tout le monde connait l'histoire, et le choeur, avec le choryphée, nous rapelle même le destin tragique des personnages au cours de la pièce. Cependant,
cette même trame, resservie plusieurs fois, des milliers, des millions de fois, sur les scènes du monde entier, depuis la Grèce antique, nous transporte, nous émeut, nous touche.

On connait la fin. On connait l'hisoire. On connait la chanson, le refrain, la rengaine. Et? C'est bien. Pourquoi rechercher uniquement et à tout prix la nouveauté quand déjà le vieux a tant à nous
offrir? Une reprise peut dépasser l’original, dépasser une autre reprise... Une autre mise en scène, une autre lecture, parfois un autre texte, juste un autre acteur... Une transposition actuelle,
pourquoi pas ! Il suffit d’un infime changement pour qu’uen autre personne se sente visée, touchée. Je n’ai rien contre les reprises.

Et cependant (oui car il y a une seconde partie), sans avoir lu ne serai-ce qu’une page de Twilight (jetez-moi des pierres si ça vous chante) je suis convaincue que je ne le lirai pas. Que je
n’accrocherai pas. Anticonformisme? Peut-être. On m’a parlé de la facilité de l’écriture. Ça n’a jamais été un obstacle pour moi, mais si la langue reste belle. Or je suis convaincue que les
sentiments adolescents sont un sujet magnifique. Des passions, des doutes, des forces qui vous terrassent, des changements si soudains.... Quel beau sujet ! Que de choses à dire. Comment décrire
cette belle souffrance? Ces tourtures exquises? C’est poétique, déjà. Et pourquoi alors piétiner tout ça avec une langue facile? Car qui dit facile dit faible, et surtout sans nuances. Plat. Et là,
je n’en doute pas. Le scénario lui même ne laisse pas tant de place à l’expression de ces terribles et beaux sentiments en rajoutant une dimention fantastique et violente (plus ou moins) à
l’histoire. Mais que viennent faire un vampire et un loup garou là dedans?

Et alors, non, je ne lirai pas Twilight. Et je me dresse en face de ce bouquin trop vendu, sans en avoir lu un mot. Pour l’offense à la beauté de l’original, qu’il soit Dracula ou Roméo et
Juliette, qu’il soit simplement ces histoires d’amours adolescentes qui vous déchirent vos quinze ans. Je me lève contre ce mix facile entre fantastique et romantisme, entre les «Chair de poule» et
les «Harlequin». Et si j’ai la critique facile, c’est certainment d’avoir lu trop de bons livres, vu trop de bon films. On se laisse facilement avoir des exigences, n’est-ce pas, Tim?


Tim 23/07/2010 15:26


Jeremy : Oui, le fait d’avoir vu ces films dans ton enfance doit jouer, y’a plein de films qu’on aime car ils nous ont émerveillés quand on était petit :o) Après, tout dépend de notre faculté à
être lassé par certaines formules ou structures.

J’ai pas vu Ratatouille ou Wall-E par contre j’ai vu Là-haut, que j’ai trouvé sympa uniquement les moments où la maison est dans les airs. Naïf que j’étais, je pensais que tout le film se passerait
« Là-haut » et qu’on y verrait plein de choses intéressantes, un jeu sur le vide, le vertige, comment faire un film d’une heure et demie avec pour simple décor le ciel et une maison ? Alors qu’en
fait au bout de 20 minutes la maison se pose et ça devient du déjà-vu avec plein de trucs qui sautillent dans tous les sens. Sans parler de la formule « deux personnages que tout oppose, au début
ils s’aiment pas mais à la fin ils s’aiment bien » qu’on a déjà vue 10.000 fois.

« C’est pas l’histoire qui compte, mais la manière de la raconter » oui, cent fois oui, mais quand même, des fois, juste un petit peu, ptain, j’aimerais bien que l’histoire se passe dans un endroit
original, avec des personnages originaux auxquels il arrive des trucs originaux. Si y’a ça, alors banco, même si c’est doublé par Elie Semoun et Danny Boon je claque 10€pour le voir sans broncher
:o)


Jérémy 23/07/2010 14:38


Je comprend. J'ai vu les films que tu cites (Le Voyage de Chihiro...) et je les ais vraiment, mais alors vraiment adorés. Mais ça ne m'empêche pas d'être admiratif devant des studios qui produisent
des "blockbusters américains" tout en gardant un côté "deuxième lecture" restreint à un public plus averti. Mon engouement pour les films Pixar s'explique peut être grâce au fait que ces films font
partie de mon enfance (j'ai bientôt 20 ans, au premier Toy Story, j'avais 5 ans).

Celà dit, si on met Toy Story de côté, on ne peut pas nier que Ratatouille, Wall-E et Là Haut étaient des films extrêmement originaux (même si il y a toujours du Gentil/Méchant Bien/Mal). Bien sûr,
on peut dire que les thèmes ont déjà été abordés maintes fois, d'ailleurs, je ne vois pas un thème qui n'ait jamais été abordé par un film connu. Ce qui compte, c'est la manière de le raconter, la
poésie. En ça j'aime autant Pixar que Ghibli par exemple. C'est juste différent. Et pas le même public (j'arrive à correspondre aux deux publics visés =) ).

Toy Story 3 est un film "de gags", il s'assume comme ça, il n'a jamais été annoncé que TS3 serait poétique. Et ça marche: on rit.


Tim 23/07/2010 14:26


Jeremy > Je conçois aussi qu’on puisse apprécier Twilight. Dans cette note je ne parle pas vraiment du film, mais plutôt des gens qui lisent ça sans se rendre compte que c’est la même soupe déjà
avalée des tonnes de fois. Je me suis un peu renseigné sur Twilight quand on a commencé à nous bassine avec ça, et très honnêtement ça ne me dit pas de voir un recyclage de Roméo et Juliette à la
sauce vampire loups-garous etc. Mais peut-être je me goure et c’est rigolo. En tout cas y’a rien qui me donne envie d’aller voir ça, y’a rien qui me parle là-dedans (et encore moins quand on voit
les arguments positifs des gens qui ont lu/vu et aimé). Dans cette note je dis juste que ça me parle pas d’aller voir Twilight, c’est pas si grave non ?

Pour Toy Story (ou Shrek, ou l’Age de Glace, ou Là-haut etc) de manière générale j’ai l’impression de voir à chaque fois le même film avec à chaque fois une action qui ne ralentit jamais (on
respire quand ?) les sempiternels gags et références (trop marrant c’est un clin d’œil à tel film, hahaha – j’en peux plus) sans parler de la structure archi-usée jusqu’à la corde que je n’arrive
plus à supporter. Ca parle dans tous les sens, ça sautille, ça meuble, y’a une course poursuite à la fin etc.

Regarde un film comme le Voyage de Chihiro : y’a aucun personnage clairement mauvais ou clairement gentil, l’histoire surprend (c’est pas tous les films qui se terminent comme ça) et on peut y lire
beaucoup plus qu’un simple divertissement. Je dois avoir un truc qui s’est cassé en moi mais je n’arrive pas à regarder les films comme Shrek ou Toy Story sans imaginer qu’on nous prend pour des
neuneus. Que Pixar maitrise parfaitement leur œuvre, tant mieux, mais ça m’empêche pas de ne plus supporter la gesticulation incessante qui fait que je suis admiratif d’œuvres comme La Reine des
Neiges, le Roi et l’Oiseau, Chihiro, des trucs qui hésitent pas à laisser respirer le spectateur et qui font l’effort d’avoir un propos un peu original.

« Laisse les films adolescents aux adolescents si ça ne t'intéresse pas, mais ne critique pas ceux qui aiment et qui ont fait l'effort de s'intéresser à l'oeuvre. » Sauf que là, tu vois on est en
plein dedans : où est le mérite de plonger dans une œuvre dans laquelle tu es déjà noyé à la base ? Où est le mérite de s’intéresser à quelque chose si on te le met sous le nez ? Ca serait comme
féliciter un mec qui a trouvé une pomme par terre alors qu’il est sous un pommier. ^_^

J’espère ne pas paraître trop méchant, en fait j’en ai juste un peu marre de tous ces films, je n’arrive plus à être emporté (sauf de rares fois, comme avec Chihiro), je vois les ficelles, je vois
la caméra qui bouge, je vois les doubleurs. J’ai cette maladie-là : http://www.maison-page.net/Augm.html


Jérémy 23/07/2010 12:52


Alors Tim, j'adore tes dessins, je suis souvent de ton avis, mais là, je trouve que tu manques autant d'arguments que ceux que tu critiques.

Hier, je suis allé voir Twilight 3 au cinoche (pour faire plaisir à ma copine, je n'ai pas vu les autres). Et, franchement, ça va quoi. C'est pas le film du siècle (on en est bieeeen loin) mais je
peux concevoir qu'on apprécie - moi j'ai pas aimé :D

Ce qui m'énerve, c'est que tu dis toi même que tu n'as ni lu le livre, ni vu le film. Tu n'en as peut être pas envie, comme moi, mais dans ce cas, abstient toi de critiquer ce que tu ne connais
pas.

Par exemple, je ne suis personnellement pas trop fan du monde "manga", c'est même pour moi impossible d'en lire. Mais je ne me permet pas de juger une oeuvre (aussi nulle soit-elle en réalité) sans
m'être fait un avis, donc je ne m'attaque ni aux mangas, ni aux personnes qui aiment ça.

Idem pour Toy Story que tu cites dans ton commentaire précédent: personnellement j'ai adoré le 3 (vu hier aussi), et contrairement à ce que tu sembles penser - sans l'avoir vu ? - il ne recycle pas
les deux premiers épisodes, même si il utilise la même formule, la maitrise parfaite de Pixar sur son oeuvre arrive à rendre cet épisode unique et à ne pas être gêné par les éventuelles "redites"
(qui sont en fait surtout des références).

Laisse les films adolescents aux adolescents si ça ne t'intéresse pas, mais ne critique pas ceux qui aiment et qui ont fait l'effort de s'intéresser à l'oeuvre.


Killer Queen 23/07/2010 08:00


Tu veux dire qu'il y a sérieusement des gens qui ont plus de quinze ans et qui lisent ça ? De leur plein gré ? Et ils aiment ?
Désespérant.


Kim/Trent 22/07/2010 23:20


Twilight, ça peut être cool, ça dépend des versions: http://www.youtube.com/watch?v=QOpyyrtzgBU


Ffred 22/07/2010 23:00


Et pour ceux qui ont du mal à comprendre l'engouement pour Robert Pattinson, moi je je propose ça: http://lesdessinsdefred.over-blog.com/categorie-11119817.html


JLH 22/07/2010 19:50


Et il ne faut pas oublier que Twilight a la base c'est un truc pour promouvoir l'abstinence et faire de la pub aux mormons...


GUKA 22/07/2010 14:45


Au bûcher ces gens là !:p


Ainga A 22/07/2010 11:44


Tim < T'inquiète pas, j'avais compris ça. :)
Enfin c'est surtout que les personnes qui achètent ou vont voir le film ne se cassent pas trop la tête à se dire : "Ca a pas un goût de réchauffé ?" Ils vont juste le voir pour se détendre, ou
parce que c'est à la mode. Il y a toujours eu des gens comme ça, et il y en aura toujours, à notre grand dam. Que peut-on y faire ? Lorsqu'on leur parle d'art avec passion, ils se braquent ou nous
prennent pour des fous.
Mais essayons de faire vivre l'art malgré tout, c'est important. :)


Tim 22/07/2010 11:10


Ainga A > Sauf que là l’ambulance, je lui avais rien demandé, elle est venu me voir directement pour me dire que Twilight c’était bien. Je suis pas trop du genre à suivre l’actualité et à
privilégier la nouveauté à la qualité mais là cette mini-note m’est tombée dessus. Si j’avais été voir ce film et que je l’avais trouvé nul, là oui cette note ne servirait à rien :o)

Evidemment qu’il n’y a rien à attendre de ce genre de truc, évidemment que c’est pas l’histoire qui compte mais la manière dont on la raconte(quoique, avec un campus americain, des vampires et une
histoire déjà vu 10.000 fois, va falloir quelque chose de vraiment croustillant pour pas que je m’endorme) mais dans cette note le but c’est pas de dire que Twilight c’est naze (qui ne le sait pas
?) mais plutôt de me moquer un peu des gens qui lisent ça sans se rendre compte que c’est la même soupe qu’on leur sert depuis des lustres.

Je ressens la même chose avec les films « à formule » (Shrek, Toy Story etc).


Ainga A 22/07/2010 10:46


Je ne sais pas trop pourquoi, mais cette planche me donne l'impression que tu tires un peu sur l'ambulance. Ce que je veux dire, c'est qu'en regardant un peu Twilight, on ne devait pas s'attendre à
autre chose que des thèmes adolescents (vampires, amour, et tout le tralala), puisque le roman est fait pour des adolescents, qui auront lu le livre au préalable. Malheureusement ceux qui vont voir
ce film au cinéma ne sont pas vraiment là pour réfléchir. Les filles voient Robert Pattinson, et c'est tout.

Mais je comprends quand même ton ras-le-bol par rapport à cette mode des films ados. Et je crois que tu n'as vraiment pas fini d'en bouffer, parce que c'est ce qui marche le mieux, et ce depuis une
dizaine d'années. Des films adolescents qui sont bien, y'en a pas beaucoup. American Graffiti, de Georges Lucas, par exemple (un de ses tout premiers films, des ados américains des années 50) a
l'air très intéressant. Et je te rejoins aussi sur la phrase que tu dis souvent : "C'est pas l'histoire qui compte, c'est la manière dont elle est traitée".


Jul 22/07/2010 10:17


Copain o/


Tim 22/07/2010 09:12


Hortense > Oui, car Bram Stocker n’est pas americain.

Yann > Parait que le style de Meyer est on ne peut plus drôle, faudrait que j’y jette un œil (mais un seul).

Blorb > Dire que dans 10 ans ça sera le livre vampirique de référence… Haha !

Cerownica > Oui, y’a une phrase que je me répète sans cesse en faisant de gros efforts, c’est « C’est pas l’histoire qui compte mais la façon dont elle est racontée » mais bordel, j’en ai un peu
ras le bonbon des lycées américains, des vampires, des vieux thèmes usés… Je veux de l’AILLEURS moi, du nouveau, du frais ! Des contrées inexplorées, de l’aventure, des trucs jamais vu quoi. Et
tant pis si c’est mal raconté à la limite, du moment que ça nous entraine ailleurs.

Mo > Je suis un peu occupé avec du Sade en ce moment mais pourquoi pas, pour déconner ouais.

Teauma > Hahaha, nawak ces commentaires sur la maison du rising sun ! :o)

Olia > Je pense que Twilight ça doit faire partie de ces films où c’est pas la peine de le voir pour piger que c’est nul : y’a quoi voir ceux qui trouvent ça fantastique, et c’est reglé.

Agnès > J’ai une collègue qui est un peu comme ça, dès que ça se passe pas à notre époque, pour elle ça n’a pas d’intérêt. C’est à se flinguer.

Last Equinoxx > Excellent !

Stef > Oui c’est un peu relou ces gens qui vivent de ce qu’on leur donne à bouffer sans être curieux et voir ailleurs ce qui est juste à coté (mais pas sous le feu des projecteurs ou en tête de
gondole).

Ludo > Shakespeare, ce plagiaire. Heureusement qu’il se rattrape en étant anglais.

Eva > twilight n’est à mon avis pas sanguinolent sinon ça ne marcherait pas autant auprès de son public qui est constitué à 90% d’ados guimauvesques.


eva 22/07/2010 09:01


J'aime pas trop les trucs sanguinolents...
Mais je sais que ça manque à ma culture.


Ludo 22/07/2010 08:59


Et que dire de cet enculé de Shakespeare qui a écrit Roméo et Juliette en plagiant Tristan et Iseut ?

Tim Tim Tim...


Stef 22/07/2010 08:56


Et ils votes....Enfin c'est comme avatard et Pocahontas. Le monde existe juste parcequ'ils le découvre.


Last Equinoxx 22/07/2010 08:37


Je me contenterai de montrer ça : http://theoatmeal.com/story/twilight (en anglais, désolé).


Agnès 22/07/2010 08:29


Que veux-tu, de nos jours on trouve un livre "bien écrit" s'il ne contient pas de mot compliqué et qu'il se déroule en notre siècle. Beaucoup de gens ne liraient pas Roméo et Juliette, ils
trouveraient ça trop dur simplement parce que ça se passe il y a plus de 30 ans...


Olia 22/07/2010 08:00


Naaaan, mais attends Tim, lis le manga ! Tu vas voir, c'est du niveau très élèvé. Le meilleurs Shojo de tous les temps ! xD

Hem.

Faudra que je lise et voit ces trucs, histoire de pouvoir honteusement cracher dessus avec un argumentaire convainquant un jour... Mais ya tellement de choses à lires et à voir qui ont l'air plus
intéressantes que... Je le fais pas. xD


Ysabeau 22/07/2010 07:40


Ce sont des vampires, mais végétariens hein ! Ça change tout non ? En fait ça les rend un peu ridicules.


Allynette 22/07/2010 07:13


hihi je sens que je vais bien me marrer encore une fois avec cette planche :)

2 vampires existent à mes yeux : Dracula (of course) et Lestat :)


Helly 22/07/2010 01:44


Hé oui, et ces gens se multiplient plus souvent et plus rapidement que les autres ! Paix à nos âmes...


Teauma 22/07/2010 01:26


Je la trouve terrifiante cette prison que peut être le premier degré pour l'esprit des gens.
J'ai lu récemment des commentaire sur une vidéo de house of the rising sun version animals, un trop grand nombre de personnes s'offusquaient de l'évidente impossibilité pour une maison, si grande
soit elle, de contenir le soleil. Et de trouver les paroles idiotes en conséquence.
"a house of rising sun, whats the sense from? how can a house be big enough, that the sun can rise in it? if somebody knows a house like that, please show me, i wanna see"
"how big have that house come to be able that sun is rising in it? the fuck that mean?"
S'il faut commencer par apprendre à quelqu'un ce que cela peut signifier de parler "figurativement" pour pouvoir finalement communiquer... Autant dire que c'est mission impossible.


Mo 22/07/2010 00:55


C'est sûr que vu comme ça xD

Perso j'ai bien aimé le style de l'auteur, mais tout le blabla commercial a côté jle trouve 'un peu' démesuré (-> au cazou si tu aimes le genre ça se lit bien )


Cerownica 22/07/2010 00:55


Le problème n'est pas que ce soit un thème vu et revu, tu peux toujours faire un truc classe avec un vieux thème, le problème est tout simplement que l'histoire est faible et mal écrite.
(et franchement y'a pas masse de parallèles à établir entre twilight et roméo et juliette. Y'a un mec et une fille quoi.)


Blorb 22/07/2010 00:53


Et encore, si ils ne se contentent que de faire des gosses, on aura de la chance...


Yann 22/07/2010 00:22


Enfin, comparer Twilight et Roméo et Juliette, tu n'as pas honte?
C'est vrai, quoi, on sait bien que Meyer mérite le Nobel de littérature, alors que le style de Shakespeare est quand même très plat.


Hortense 22/07/2010 00:18


Et ouiiii et même que 80% de ces savent pas qui est Brame Stoker !