Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
 
BD
CV
Portfolio
E-Mail
Presse
Agenda
Quotidien Survival

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD

Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Dessins à Vendre
Tshirts
Liens
Soutien
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:01

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim - dans Pages
commenter cet article

commentaires

frankk 05/02/2011 13:57


Très beau dessin, très coloré !

Et j'ai bien aimé l'idée du mag. Tu as participé à la création ?


Tim 06/02/2011 12:03



Ma participation se limite à ce dessin :)



hordak 25/01/2011 12:13


En tout cas ça fait plaisir de voir un pad nes sous tes crayons. Que de bons moments,enfant, j'ai passé avec ma console: mario, tmnt, shadow warrior, double dragon...


julie z 25/01/2011 11:05


Wahou ! Cette explosion de couleurs est juste incroyable ;)


quibe 25/01/2011 10:47


Une bien belle page pour un bien beau magazine...longue vie à Parce que...et vive Tim


Amy 25/01/2011 00:25


Je passe plus de temps sur internet qu'à jouer à des jeux-vidéos. Je suis d'accord sur cette idée que si l'on passe autant de temps sur les médias, c'est par malaise, on cherche à se sentir mieux,
on se perd sur la toile... Il m'est arrivé de passer une soirée à m'em*... dans la vie réelle parce que les amies avaient qui j'étais étaient complètement absorbées par un jeu en réseau sur
facebook. Il y a quelques temps, je me suis laissée prendre au piège (curiosité de savoir pourquoi tous ces gens passent tant de temps sur les jeux-vidéos en réseau, on finit par tester et par
mordre à l'hameçon), j'en suis même arrivée à dormir mal parce qu'il fallait que je fasse quelque chose dans ma partie en réseau !! Heureusement je n'ai pas entièrement perdu conscience et j'ai su
dire stop : ça m'a effrayé je dois dire...