Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
 
BD
CV
Portfolio
E-Mail
Presse
Agenda
Quotidien Survival

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD

Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Dessins à Vendre
Tshirts
Liens
Soutien
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:01
Alors voilà, nous sommes allés une semaine à Naples. Je n’étais jamais allé en Italie avant. J’avais des appréhensions, un peu au niveau de la bouffe (en dehors des pizzas et des pâtes, y'a quoi ?) un peu au niveau de la mentalité (est-ce qu'ils onttous besoin de parler aussi fort ?) la tête pleine de clichés comme tout le monde, mais bon, parler sans savoir, c’est nul, alors autant y aller pour voir par soi-même. En une semaine, nous avons eu le temps (malgré une météo capricieuse) de voir de jolies choses, que je vous proposerais en plusieurs parties.
 
Aujourd’hui, ce sera le Quartier Espagnol. Pourquoi Espagnol ? Parce que de 1503 à 1707, Naples était Espagnole. Des vice-rois gouvernaient la ville depuis le Castel Nuovo. Ce quartier est principalement constitué de «bassi», (petits et anciens immeubles, étroits, sombres) qui sont pas mal quand il fait chaud mais peuvent aussi faire ressentir un certain sentiment d’insécurité, surtout la nuit. Si vous voulez voir du linge qui pend aux fenêtres, de la vielle pierre, des gouttières médiévales farfelues, éviter des scooters à chaque coin de rue et découvrir un nouveau tas d’ordures tous les dix mètres, ne cherchez plus, c’est the place qu’il faut voir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le quartier contient des tonnes d’églises, chapelles etc. Presque toutes fermées (avec une bonne grille devant), elles ne sont pas bien accueillantes. Il y a aussi tous les trois mètres de petites chapelles artisanales (néons, guirlandes etc) avec même, des fois, un Jésus qui cligne des yeux si on passe devant (ci-dessous).
 
 
 
Quelques photos de ce quartier de nuit, histoire de parler de deux choses : l’insécurité, et les ordures. D’abord l’insécurité : aussi étrange que cela puisse paraître, je ne me suis pas senti menacé dans ce quartier, pourtant réputé «chaud». Pourquoi ? Parce que presque toutes les fenêtres et portes d’entrées des immeubles sont ouvertes. On passe devant une porte ou une fenêtre, et on découvre la vie des gens qui vivent là. On les voit discuter, on les voit manger, regarder la télé etc.

L’impression que j’ai eu est que ce quartier est un petit village, où tout le monde se connaît, et où personne n’a le moindre intérêt à déranger cette ambiance de bonne franquette. Mon impression est peut-être naïve, ou fausse, mais jamais je n’ai eu peur d’un vol à l’arraché en scooter, pourtant mentionné dans le guide…
 
 
 
 
 
Deuxième chose : les ordures. C’est la Mafia qui s’occupe du ramassage, toutes les deux ou trois semaines à vue de nez. A propos de nez, l’odeur n’était pas particulièrement dérangeante pendant qu’on y était (bon ok, je sais pas si je suis un bon exemple car j’ai un mauvais odorat) mais je me demande ce que ça donne en été.
 
 
 
Enfin, ci-dessous, la Galeria Umberto I, situé dans le coin. Un endroit fascinant, rappelant le Grand Palais, sauf que là il y a des boutiques, des habitations… La nuit, les gosses qui se couchent tard y jouent au foot. Ca résonne *à mort*, pratique si le moindre bruit vous empêche de vous endormir.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim - dans Naples
commenter cet article

commentaires

Djiock 27/03/2013 17:41

Je ne sais pas si c'était ici qu'elle était cette photo du moulin, en tout cas http://www.buzzfeed.com/awesomer/the-33-most-beautiful-abandoned-places-in-the-world (et le reste fait vachement envie
aussi !)

Fabienne 22/03/2013 20:50

Merci pour ce partage.
Sais-tu que les galeries royales à Bruxelles sont aussi habitées aux étages ? En plus des commerces au rez-de-chaussée :-)

Le Cheikh 21/03/2013 23:27

Appréhension au niveau de la nourriture ? Bon sang, l'Italie, c'est le paradis de la cuisine ! Et Naples ne fait pas exception. Mais c'est sûr qu'il faut être curieux, ou avoir les bonnes adresses,
ou connaître le nom des plats italiens. En tout cas, à chacun de mes séjours, je repars avec un kilo en trop...

Sinon, Hobbes a raison de souligner que les différences régionales sont très fortes en Italie, mais j'ai toujours trouvé Naples extrêmement sympathique, riche en découvertes (ah, les églises
baroques !) et très accueillant.

Tim 21/03/2013 17:22

Kezako : Merci beaucoup !

Barbu : Ah oui effectivement :o)

Jimmy : Ouais ça a vraiment d’la gueule…

Hobbes : Oui oui, je suis d’accord avec toi, faut vraiment imaginer que le nord et le sud sont très différents, et j’ai pensé à la différence entre Paris et Marseille en y étant.

HoBBeS 21/03/2013 15:19

Attention, Naples c'est pas vraiment représentatif du reste de l'Italie, c'est même très différent: très pauvre et pourri par la mafia (bien plus visible qu'en Sicile)... (C'est un peu l’équivalent
de Marseille en France)
Le reste de l'Italie est beaucoup plus sympa et accueillant.