Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 00:01
 
 
Bon, évidemment, la représentation de ma Prof Principale est caricaturale hein, j’ai le souvenir qu’elle était anti-mangas, mais je pense qu’elle ne l’était pas tant que ça, pas de raison de s’offusquer ou de l’attaquer, donc. Pis c’était quand même en 1998…
 
Si vous êtes d’une génération qui n’a pas connu les cassettes vidéos, les normes de ces fameuses cassettes (PAL/SECAM/ NTSC), le Club Dorothée ou cette période étrange où tout ce qui était bd ou dessin animé japonais était méprisé, cette histoire a du vous paraître complètement old school. La prochaine est plus intemporelle !
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Switcher 24/01/2014 15:28

La politique, c'était Ségolène Royal avec son bouquin "Le Ras-le-bol des bébés zappeurs"… charge anti-Dorothée ; l'intéressée lui a bien rendu la pareille.

… Et le dernier Miyazaki est très bien aussi, plutôt contemplatif et dans un genre rarement abordé en anime.
Grosse prise de risque mais ça vaut le coup d'être vu.

Stéphanie 21/01/2014 17:24

Cette note me rappelle mes propres souvenirs...je suis de 81 et ados j'adorais les mangas, aussi les animations en cassette piratées par mon oncle...mes parents (colorist de bd) ne voulant pas
comprendre pourquoi tout mon argent de poche partait en mangas..ne voulant même pas essayer de voir Nausicaa. En tout cas je vais me relire gunmm ce soir, tu m'en as donné envie.

Dr. Freud 19/01/2014 22:45

Gally

Artémis 19/01/2014 20:14

Le premier Ghibli que j'aie vu,c'était "Princesse Mononoké" (une amie de ma soeur lui avait passé le dvd parce qu'elle lui avait dit que j'aimais les mangas).
Je dois dire qu'il m'a transportée,et donné envie de tous les voir,et je ne peux pas dire lequel je préfère,car ils sont tous magnifiques!^^

P.S. : Dans un autre registre,"Gunnm" a été mon premier manga papier,et je l'ai plus jamais lâché!=)

Mr. Feuille 19/01/2014 03:12

En VF?!

Pico 18/01/2014 23:36

Tiens j'y repense aussi, à ceux qui sont curieux, de regarder ce film à propos de Tatsumi Yoshihiro, réputé comme un des pionniers du "manga sérieux" (je voulais dire "pour adultes" mais ça aurait
pu être mal compris!).

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19286512&cfilm=192688.html

Je ne le connaissais pas du tout et j'avais été assez marqué par la dureté et la crudité de ses histoires (le film retrace sa vie et met en scènes certaines de ses histoires).
Et malheureusement ce film s'est bien planté si je me souviens bien, comme quoi il y a encore pas mal de boulot pour faire connaître autre chose que one piece.

petitelune 18/01/2014 17:39

Ah, mais même si c'est à la mode maintenant, ça reste toujours un peu méprisé j'ai l'impression (bon moins qu'avant je suis tout à fait d'accord).

J'ai 28 ans et récemment un plus jeune que moi (20 ans) m'a demandé comment j'avais fait pour réussir l'université alors que j'aime les mangas. La soeur qui a un an de plus m'a dit que sa remarque
était fondée, parce que les gens qui lisent des mangas ne sont pas très intelligents.

Bon après, c'est la Fac de droit où il faut péter plus haut que ses fesses, mais quand même...

Tim 18/01/2014 17:24

Chris : Cool ! Ravi que la note t’ai plu, pour commencer l’année c’est cool !

Juliette : Haha, oui avant le Bac ça calme hein… On trouve quelques boites de bonbons comme Setsuko à Paris, c’est bizarre de les manger… Enfin ça a une ambiance particulière.

Pico : C’est tout à fait vrai cette histoire de porte d’entrée, tu as également raison sur le reste, sur le fait de recopier ce qui marche etc. Oui ça se dit «djibli» :o) (Merci pour tes infos
!)

Seb : C’est vrai que le Club Do ne passait pas que le haut du panier… Ca n’a pas aidé…

Loni : Ah oui ils étaient déjà là eux, les gredins…

Nomad : Tu as trèèèèès bon gout ! J’ai montré Totoro et Laputa à ma nièce, on lui a offert Kiki, c’est assez magique, la transmission.

Maadiar : Ahahaha, Appleseed, le truc trop bordelique, jamais pu aller au bout…

Fabienne : Merci beaucoup pour ton commentaire et la dernière phrase, ça fait super plaisir, et la phrase de ta fille est terrible, c’est à ressortir ça !

Barbu : Héhéhé, c’était une sacrée époque c’est clair ! Aujourd’hui ça s’est bien calmé, ça fait partie du décor, Télérama kiffent Miyazaki…

Aya : Ah ça il est très… Très «vrai».

Aya 18/01/2014 16:55

Le tombeau des lucioles; Le seul Ghibli qui m'a vraiment scotché. Il m'a retourné comme une crepe le jour ou je l'ai vu.

Barbu 18/01/2014 15:03

Excellente note.
J'adore la plongée dans cette époque où il était de mode que les gens bien pensant associaient systématiquement dans la même phrase "mangas" et "japoniaiseries".

Ce qui est saisissant, c'est qu'aujourd'hui, le terme mangas n'est quasiment plus utilisé. Dans mon entourage, quand on me présente une œuvre, on me parle de shonen, de seinen, etc.

A l'inverse, quand on parle de BD française, on tombe très souvent sur du : "mouais c'est du franco-belge quoi".
Et bam. Le retour culturel dans la face.

Fabienne 18/01/2014 12:56

C'est ma plus jeune qui a maintenant 20 ans qui m'a fait découvrir les mangas et le studio Ghibli. Walt Disney m'a paru d'un coup bien faiblard.
C'est elle qui a ouvert les yeux à sa prof d'histoire (qui était aussi prof de français dans d'autres classes): "Mais madame, mettriez-vous toute la littérature française sur le même pied ?
Trouvez-vous que San Antonio vaille Voltaire ? En mangas, c'est la même chose, tout n'est pas du même niveau. Si vous avez choisi au hasard et que vous n'avez pas eu de chance, je comprends que
vous n'ayez pas aimé. Mais d'habitude, c'est pas votre style de tout mettre dans le même panier". Le dialogue était amorcé et la prof a introduit les années suivantes une leçon sur les mangas de la
même manière qu'elle donnait une leçon sur les bandes dessinées européennes dans le cadre de son cours de littérature.
Je suis très fière de ma fille. Et je parie que ta maman l'est de toi.

Maadiar 18/01/2014 10:56

Halala, je me souviens des premiers "mangasses" que j'ai lus. J'ai du démarrer le manga papier avec Appleseed et les dragonball en VO choppés chez Tonkam rue des écoles, vers 1994-95. Putain,
Appleseed parlait du Mossad et plein de trucs de géopolitique, je notais les mots inconnus sur une feuille et je demandais à mon daron le soir. Je me souviens mettre fait confisquer le tome 3 en
CM2. J'avais gagné un RDV avec mes parents: "Votre fils ramène des livres pornographique en classe..." LA HONTE... J'étais rouge.

Nomad 18/01/2014 08:35

Dans la série 'moi aussi', moi aussi j'ai découvert mon premier Miyazaki sur une vhs crado, c'était Totoro, et je me revois encore passer en boucle la scène de l'arrêt de bus ... Puis les autres
sont venus au rythme de leur disponibilité au vidéo club du coin (vidéo club, j'ai l'impression de parler martien) ... C'était la période où ma fille devenait assez grande pour choisir les k7 avec
moi, nous avons exploré Miyazaki et les mangas ensemble, ça ne s'oublie pas ... Quand Chihiro est sorti, j'ai pensé au jour où ma fille aurait son âge, maintenant elle l'a bien dépassée, pourtant
nous sommes restés fans tous les deux et du haut de mon étagère, les fameux coffrets vernis de Mononoke et Chihiro me contemplent ... Merci Miyazaki-sama !

Loni 18/01/2014 08:33

Pour ce qui est des japoniaiseries, je me rappelle du couple Ségolène Royal / Hervé Bouygues, mais c'était avant l'arrêt du Club Dorothée.

http://xerbias.free.fr/?page=0

Seb 18/01/2014 02:56

en replaçant à l'époque, il faut tout de même reconnaitre que le "club dorothé" passait BEAUCOUP d'animés de qualité merdique, bien gavés de fan service par exemple.
l'humour cullotes/vestiaires ou du gore n'étant pas forcement percu comme adapté à un public de gamins de 7 ans.
leur manque de discernement dans le choix de leur programmation a fait une mauvaise réputation durable aux animés en France.

oui, j'étais en 90 (et suis encore) pro animes et mangas, mais force est de reconnaitre qu'il fallait de la volonté (et du fric) pour voir autre chose que le fond du panier à cette époque.

Pico 18/01/2014 01:42

C'est toujours agréable ces petites victoires!

Après je crois que le problème c'est surtout que ce qui marche et s'exporte, la "porte d'entrée" à un genre est généralement le moins bon.
Ce que je trouve hypocrite c'est qu'aujourd'hui on n'oserait plus trop critiquer aussi frontalement les mangas et disons grossièrement la culture populaire nipponne, alors qu'elle ne vaut pas mieux
qu'avant. Seulement, ça a pris trop d'ampleur pour qu'on puisse dire que c'est à chier... du coup on essaie juste d'exploiter le filon et plein d'ados dessinent de la même manière et lisent le même
genre d'histoires, dommage.

Tant que ça n'empêche pas les artistes talentueux d'exister en parallèle, pourquoi pas.

Rapport lointain mais je viens d'acheter ce magnifique bouquin, classique parmi les classique de la culture japonaise:
http://www.editionsdianedeselliers.com/livre-Le_Dit_du_Genji_de_Murasaki_shikibu_illustr%C3%A9_par_la_peinture_traditionnelle_japonaise___La_grande_collection-23-1-1-0-1.html#tabs-111

et outre que c'est très très beau, ça m'a vraiment fait prendre conscience d'à quel point l'utilisation narrative de l'image était profondément ancrée dans la culture japonaise, bien plus que chez
nous.
Ce roman fleuve, Le Dit du Genji a été écrit environ en l'an 1008, eh bien il a été très rapidement illustré et ce pendant des centaines d'années. Souvent le texte de la scène illustrée est
calligraphié directement dans l'image. L'utilisation des nuages dans les peintures est aussi super ingénieux je trouve pour mettre en valeur certaines choses et donner presque parfois l'impression
d'un découpage en cases.

Et bref, le manga qu'on le veuille ou non c'est l'héritier je pense de ces centaines d'années d'histoire, pas juste un genre commercial méprisable. Mais généralement ça fait chier les gens de faire
l'effort de prendre connaissance du passé.

Ah oui et jusqu'à hier je croivais qu'on prononçait "guibli" alors qu'il semble plutôt que ce soit "djibli".
Voilà, bonne chance pour la suite.

Juliette 18/01/2014 00:36

Le premier film de Studio Ghibli que j'ai vu était Porco Rosso quand j'étais lycéenne, cela m'a marquée, depuis ce moment-là, je surveille les infos / sorties du Studio. Le Tombeau des Lucioles,
c'était la semaine de révision avant les examens de Bac, j'ai été traumatisée, il m'a poursuivi toute la semaine et les examens. Les images ne me sont jamais quittées. Quand je suis allée au Japon,
je ne pouvais pas m'empêcher d'acheter la boite des bonbons identique au film. *verse une larme*

Chris 18/01/2014 00:17

En tant que fan aussi de Hayao Miyazaki (que j'ai découvert avec Princesse Mononoke), je ne peux être qu'émue :)