Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
 
BD
CV
Portfolio
E-Mail
Presse
Agenda
Quotidien Survival

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD

Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Dessins à Vendre
Tshirts
Liens
Soutien
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 00:01
.
.
C’est un album à part que Magma vient de sortir. «Magma ? Avec leur langage inventé ? Leur musique sombre et leur look de secte ? Ca sera sans moi.» Dommage, car le dernier album du groupe vaut le détour. Et c’est le meilleur album à écouter si l’on veut se plonger dans cette musique si particulière.

En Kobaïen, «Thösz» signifie quelque chose qui peut s'apparenter à une sorte d'interrogation ou de mise en garde, du style :  «En êtes-vous sûrs ?»  (Merci Muzik Zeuhl). Pendant presque une demi-heure, c’est un magnifique voyage que le groupe nous propose. Un voyage qui selon le Label de Magma va «du Japon à l'Oural en passant par les steppes d'Asie centrale, et qui au passage rend hommage à la musique soul de la Tamla Motown». Certains passages de ce disque me touchent réellement, m’emmènent vers des émotions, des souvenirs.
 
Un chant lointain, qui semble venir d’un vieux disque de chants de Noël (Ëlss), une berceuse oubliée (Dzoï), une enfance (passée, perdue) dans «Tëha» qui me met toujours les yeux un peu rouges, un magnifique solo de piano (Waahrz) s’approchant de Keith Jarrett (sans les grognements), une montée en puissance (Dühl) qui ouvre avec majesté un très beau passage combatif (Tsaï !) avant le beau final (Öhst) très dur à suivre sans taper des pieds.
 
Cet album contient également un autre titre («Les Hommes Sont Venus») que l’on connaît déjà sous un autre nom si l’on connaît un peu la carrière du groupe. Intéressant sans être indispensable (il me rappelle trop «En avançant vers le Vent» de l’album «Les Cygnes et les Corbeaux») il termine cependant l’album de belle manière sur une touche particulière.
 
Félicité Thösz est une très belle étape dans la carrière de Magma, mais aussi dans celle de Stella Vander tant sa voix y est sublime. Hervé Aknin a également gagné en maturité, c'est un bonheur. Christian Vander nous a souvent rempli les oreilles de lave avant de nous nous jeter dans les ténèbres. Ici il nous a préparé un sac à dos et nous tends la main pour un voyage sensible, frais et optimiste. Ce serait dommage de passer à coté de ça.
 
 
 

Félicité Thösz : Tëha : Ecouter 
Félicité Thösz : Tsaï ! : Ecouter
Félicité Thösz : Öhst : Ecouter
Félicité Thösz : Waahrz : Ecouter
Commander chez Seventh : Lien
.
. .
.
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim - dans Magma
commenter cet article

commentaires

killian 28/06/2012 20:17

Très bon compte-rendu, superbe dessin pour un sublime album ! Je passe souvent sur le blog, mais je n'ai pas trop eut le temps de poster des commentaires. C'est toujours aussi bon !
Je te donne bientôt des nouvelles pour l'adaptation de la promenade en musique (ce n'est pas trop le lieu ici, mais je n'ai pas accès à ma messagerie).
Merci encore pour ton blog (on le répète jamais assez) !

killian

Rachel 22/06/2012 13:31

KA! Mais bien sur!

J'ai hâte une version sans piano puis une version sans batterie pour que tous les musiciens du monde puissent jouer Magma!

Scribe 22/06/2012 10:49

Oulà, il va être temps que je me replonge dans l'actu du groupe moi, j'étais même pas au courant de la sortie de cet album ! Merci pour ce petit topo plein de ressenti qui nous replonge un peu dans
l'époque tubulamaresque.
Notons aussi que pour une fois la pochette est presque jolie (bon, rien de follement original mais ça vaut toujours mieux que le logo du groupe en noir sur fond gris...).

revameditee 22/06/2012 10:24

Je ne connaissais pas, c'est assez sympas !

Tim 22/06/2012 08:18

Rachel : Oui, je connais la version karaoké de KA, elle est terrible, on entend mieux la guitare et pas mal de parties de piano, c'est un régal ce disque ! Merci pour le dessin :)