Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 00:01
 
 

Le but de cette note n’est évidemment pas de comparer ma situation avec le harcèlement de rue du Projet Crocodiles et de dire «Oui, pour moi aussi c’est dur, je ne peux pas empêcher une fille d’avoir peur de moi, ouin ouin moi aussi je souffre #maletears». Je ne suis pas complètement idiot, je sais bien qu’en tant que mec je ne pourrais jamais ressentir ce que ça fait d’être observé, maté ou tripoté par des relous dans la rue, les transports en commun, au boulot etc.

 
Avec cette note je ne cherche pas à apitoyer. Je veux juste parler de cette épine dans le pied que je ne peux pas enlever et qui m’emmerde un peu, car le fait qu’on puisse avoir peur de moi me met mal à l’aise. Ce n’est (évidemment) rien comparé au sexisme ordinaire que vivent les femmes tous les jours, mais je pense que ce que je ressens fait partie du même merdier. Suis-je le seul à me sentir frustré de ne pas pouvoir faire grand-chose face à une personne qui a (à priori) peur de moi ? Qu'est-ce qu'on peut faire pour rassurer une fille qui a peur d'être suivie ?

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Agnès 24/10/2014 15:54

Je me souviens d'un article "ne fais pas peur à la dame" qui traitait de ce sujet, en particulier la nuit. L'auteur suggérait, outre changer de trottoir, de faire semblant de téléphoner à sa copine
aussi (ou de lui téléphoner pour de vrai), pour que la fille comprenne que tu ne la suis pas. Elle disait aussi qu'il faut éviter les capuches et autres bonnets, écharpes remontées, tout ce qui
peut cacher le visage qui fait penser que si on porte plainte il ne pourra pas y avoir de portrait-robot.

Neko Krys 18/05/2014 00:09

C'est vrai que se retrouver dans les deux situations est inconfortable, mais ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à avoir peur qu'une personne croit qu'on l'a suit !
Quand cela arrive j'essaie de tout faire pour qu'on comprenne que je ne suis pas en train de poursuivre ma proie xD
De même quand j'ai l'impression de ... je m'arrête (contre un muret etc) et je laisse passer.
Par contre c'est la mini flippe quand la personne s'arrête également xD

Tim 24/05/2014 11:51



Ah ça fait plaisir de voir le point de vue d'une fille qui "a peur qu'une personne croit qu'elle la suit" ^_^ Merci !



step 12/05/2014 21:04

content de savoir que je suis pas le seul taré mélomaniac a me poser ce genre de question :-)

Karal 07/05/2014 09:40

Je trouve cette note très bien écrite et utile.
Par contre, certains commentaires...
On ne se méfie jamais assez, moi je me suis faite agresser dans un centre commercial (un centre commercial quoi !!). Les boutiques étaient fermées mais pas les restos et le ciné...voilà...
Maintenant, ce qui m'a sauvé le cul (et c'est pas une façon de parler), ce sont mes quelques connaissances en clés de bras.
Parce que c'est pas un gars comme Tim qui devrait faire peur, c'est bien le lourdingue de plus d'1,80m + de 100kg et qui te parle avec un "Hey mais t'es charmante, toi, tu cours ou comme ça ?" et
qui te rattrape même si t'accélères le pas, et qui te chope le bras et qui te lâche pas.
Ou ceux qui se sentent fort à plusieurs...

Dans ton cas Tim, le mieux à faire à mon avis, car je pense que c'est en changeant d'attitude pour rassurer que tu risques de transformer la petite parano en vraie trouille.

Crocobille 07/05/2014 08:42

Tu fais bien. C'est cool de se poser ce genre de questions, sur ses habitudes, de savoir se remettre en cause. C'est positif, c'est une preuve d'intelligence.

PS: Halala, c'est bien, c'est toujours ceux qui ne font rien de mal qui se sentent paralysés et obligés de se justifier. Je t'envoie des bisous et j'espère qu'autant de gens s'engagent dans des
assos de prévention du harcèlement de rue ou autres ou de soutien aux victimes que ça fait de blabla sur les internets ces temps-ci... (oh, je crois que j'en doute ha ha ha)

Le projet crocodile me gêne par contre, Toto mélange un peu trop les genres je trouve. Le "moine", l'histoire qu'il a publiée dans les premiers posts? Il a fait quoi de mal? Le vieux pervers, dans
les derniers posts? Il est misérable non? C'est un vieux, alité, qui essaye de gratter un peu de plaisir, un pauvre désespéré. C'est triste non, comme harcellement? Et puis c'est toujours des
petites nénettes mignonnes, des petites proies, et des méchants crocos, les animaux, les méchanzoms, qui n'ont plus d'ethnies, plus de visage, tous méchants tous pareils tous verdâtres... Je trouve
ça démagogique. Même si bien sûr je ne conteste pas le harcèlement ambiant ou le sexisme sociétal.

Choco 06/05/2014 10:39

Salut Tim, déjà bravo de ne pas tomber dans le "La victime ici c'est moi" que j'ai eu le malheur de voir une fois (ben oui la connasse comment ose-t-elle ? On s'en fout si elle s'est déjà faite
agresser).

Là c'est qu'un symptôme du harcèlement quotidien effectué par des hommes donc combattre le mal à la source c'est :
- Intervenir dès que tu voies un harcèlement de ce type prendre place.
- Ne pas hésiter à interpeller des personnes qui se permettent des remarques dans la rue parce qu'elles ne comprennent que ça ne se fait pas que lorsque c'est un autre homme qui le leur dit.
- En gros montrer que les rues peuvent être sûres et que les gens ne sont pas tous indifférents, au bout d'un moment et tous ensemble on peut instaurer ça.

Sur le court terme ben y a pas trop d'options à part ralentir (pas top si t'es pressé), essayer un autre chemin si possible ou s'arrêter à une boutique pour montrer que t'as d'autres chats à
fouetter.
Sinon si la femme essaie de prendre le taureau par les cornes et te demande si tu la suis ne te vexe pas, qui sait ce qui a peut-être pu lui arriver ?

Fabienne 05/05/2014 21:14

Changer de trottoir n'est pas la bonne technique. C'est ce qu'a fait un agresseur pour me doubler et revenir face à moi. J'avais heureusement vu le manoeuvre dans les vitrines des magasins. Ca m'a
permis de piquer un sprint et de me mêler aux gens qui sortaient de la gare.
Par contre, propose-lui de te laisser la doubler. Mieux vaut avoir l'air con que d'avoir l'air agressif, surtout sans le vouloir. Merci pour toutes celles qui ont de la chance de te croiser.

Manondondon 05/05/2014 19:14

Pour moi c'est me faire doubler surtout qui me rassure je me dis "ok, il en a vraiment rien à faire, j'ai flippé pour rien". Je crois en effet que des deux côtés cette ambiance est délétère: pour
les femmes c'est juste angoissant et pour les hommes c'est désagréable...
C'est triste mais en attendant que ça change, je trouve que ce sont des bonnes solution et merci, vraiment!

Tim 05/05/2014 18:17

Hey merci pour vos commentaires ça fait plaisir ! Je suis content que cette note passe bien, merci pour vos retours. C’est vrai que parler, c’est un peu bizarre, pis ça dépend du lieu, de l’heure
etc. Il y a tellement de trucs en jeux, tellement de ressentis différents, c’est compliqué tout ça.

Enfin je suis content que le message de «Je ne peux rien faire et ça me soule» soit compris, même si c’est très étrange de devoir se dire «Cette personne ne me connaît pas, mais elle va quand même
s’imaginer 10.000 trucs glauque car je suis un garçon». Et le pire c’est que ça ne changera (je pense) jamais.

MERCI !

popee 05/05/2014 15:01

Ton attitude est la bonne, ou tout du moins la meilleure à mes yeux. Bisous Tim, à tout bientôt.

Mel 05/05/2014 13:18

Déjà, que tu soutienne le projet crocodiles c'est intéressant :)
Ensuite, en ce qui me concerne, changer de trottoir ça marche bien ! Le fait que je puisse VOIR la personne est très efficace, d'autant plus si elle n'est pas juste à côté de moi. En attendant que
les moeurs évoluent, c'est ce que j'ai trouvé de plus efficace.
A bon entendeur...

Pico 05/05/2014 12:46

Loin de moi l'idée de trouver ça cool le harcèlement d'une fille, mais pour avoir lu le fameux projet crocodile je trouve ça surtout anxiogène plus que constructif ou libérateur, assez similaire à
ce que font tf1 et consorts pour faire peur aux grands-mères (et au bon citoyen) sur l'insécurité. "la france a peur".

Par contre c'est drôle j'ai pas le souvenir d'avoir eu ce sentiment qu'une fille pensait que je la suivais... je dois me considérer trop visiblement inoffensif. Et par contre aussi j'ai déjà eu le
regret de justement pas avoir la fantaisie de laisser tomber la raison de mon déplacement pour plutôt suivre une jolie fille, sans vraiment de but.

Aujourd'hui si Breton rencontrait Nadja dans la rue comme dans le livre, cette dernière plutôt que se laisser porter par un peu de poésie du hasard se dirait "ah merde au secours, sûrement un
pervers qui va me harceler, regardons ailleurs".

C'est aussi avec de bonnes intentions qu'on empêche la beauté de se manifester.

Gary 05/05/2014 12:11

Oui effectivement la majorité des viols n'ont pas lieu dans la rue, et c'est sans doute aussi parce qu'on fait attention. Je ne voulais pas avoir l'air de dire qu'il faut être parano, mais par
contre vraiment qu'il faut faire attention, ça c'est clair. Tu rentres seule le soir, ben tu active ton radar à situations dangereuses. D'ailleurs ça se fait naturellement parce qu'on est aussi des
mammifères et qu'on a encore (bien heureusement) des instincts. Je ne crois pas que ce soit une mauvaise chose.

Sur le type qui dit "quoi tu ne vas pas sortir comme ça !" non désolé : ça n'équivaut pas à celui qui dit "bah tu l'a cherché" après coup. Celui qui dit tu l'as cherché est un con culpabilisateur.
Celui qui dit "attention, tu risques de te faire emmerder" c'est juste quelqu'un qui s'inquiète pour toi, parce qu'on ne vit pas dans un monde de petit poney et oui, dans les rues la nuit c'est
tout à fait plausible et probable qu'il y ait des mecs chelous qui trainent et qui peuvent te repérer et de faire du mal, d'autant plus si tu es un peu bourrée, sexy, seule. Entre "rien" et "le
viol", il y a un monde d'agressions possibles et fréquentes, et ça on ne peut pas dire que c'est rare quand-même ! Donc ce type-là qui te dit ça (où cette nana, moi je pourrais très bien le dire à
une copine), c'est juste quelqu'un de censé.

Enfin, le truc de dire que les garçons ne sont pas juste des brutes incapable de se maîtriser, c'est certes vrai, sauf dans certains cas. Oui : il y a des gens qui sont complètement le jouet de
leurs pulsions et de leurs hormones, ou alors qui sont un peu dérangés psychologiquement (et ça il y en a un paquet), garçons comme filles d'ailleurs (sauf que c'est bien plus difficile pour une
fille de violer un garçon que l'inverse). Et parce qu'il y en a, c'est justifié de faire attention, et inconscient de débrancher son radar et de se laisser aller gaiement entre les mains de son
joyeux karma ! Voilà voilà. Après ça va hein, la vie peut être cool quand-même, on n'est pas non plus obligés d'êtres complètement flippé tout le temps hein ! :)

Lulurbex 05/05/2014 11:37

C'est assez dingue, en tant que fille, je ne m'imaginais pas la culpabilité et la peur de se sentir concerné que pouvaient ressentir les mecs avec ce tumblr. Par contre, je pense que si tu ressens
déjà ça et que tu te pose la question, c'est que naturellement, tu as tendance à te remettre en cause. On est toujours esclave des modèles que nous impose la société depuis notre naissance, c'est
sur, mais je ne pense pas que les gros lourds montrés sur projet crocodiles se remettent en question comme ça. Qu'on soit fille ou garçon, on n'est pas à l’abri d'une maladresse, mais si on essaie
de faire toujours attention à la sensibilité de l'autre, on peut au moins être clair avec soit même.

Il n'y à pas que ta présence qui effraie cette jeune femme. Il y a aussi toutes les représentations qui se cachent derrière ton statut de « garçon ». Et encore plus derrière « mec
qui marche dans la rue en suivant une fille ». Heureusement, je ne pense pas qu'il y est de telles représentations derrière « Tim » !

Silwek 05/05/2014 11:03

Et "Quoi tu vas rentrer toute seule la nuit habillée comme ça" équivaut à ceux qui disent après une agression "si tu t'étais pas habillé aussi sexy, ça serait pas arrivé". Les hommes ne sont pas
des animaux incapable de se retenir dès qu'ils voient une jupe courte et une femme habillé sexy n'est pas un appel au viol.
Il y a des cons, comme il y a des connes, et les agressions violentes peuvent tout autant l'être par des femmes.

Silwek 05/05/2014 10:58

90% des agressions sexuelles sont fait par des proches et des personnes connues, on peut faire gaffe sans être parano.
Et on gagnerait quoi à flipper quand on rentre seule chez soi ? Quand on a pas le choix, autant prendre ça à la cool.
De plus, quelqu'un qui a peur diffuse cette peur qui peut bêtement enclencher une ambiance de stress et entrainer une agression, un beau cercle vicieux.
En bref, always look on the bright side of life !

Gary 05/05/2014 10:52

Euh alors je vais peut-être être rabat-joie, mais cette parano est utile : il y a des gens qui violent et qui agressent dans la rue et une fille seule dans un lieu peu fréquenté EST en danger.
"Apprendre à mettre de côté cette parano" c'est se mettre en danger. C'est nul qu'on vive dans une société où ce danger existe, mais c'est le cas, ce danger existe ! Il faut donc être attentif et
aux aguets dans ce genre de situation. Le type qui dit à la fille qui sort de soirée "Quoi tu vas rentrer toute seule la nuit habillée comme ça", c'est un type bien : il se soucie de la fille parce
qu'il sait qu'elle court un danger et il a raison.

Silwek 05/05/2014 09:30

En tant que fille, ça me saoule tout autant que toi d'avoir peur quand j'ai l'impression que quelqu'un me suit alors que 99,9% le type en a rien à foutre de moi. Comme le dit yaiaou, c'est à force
d'entendre qu'il faut faire gaffe qu'on devient parano et c'est un changement qui prendra du temps.
J'essaie de rien laisser paraitre, pour justement pas donner cette impression qui est lourdingue pour tout le monde mais c'est pas évident d'aller à l'encontre de l'instinct qu'on t'a inculqué
depuis qu'on est arrivé au monde avec un vagin.
Finalement, le conseil que je donnerais c'est de continuer à ne rien faire justement et d'agir normalement comme si la fille n'était pas là (sauf peut-être si la fille panique ostensiblement!). Les
filles aussi doivent apprendre à mettre de côté cette parano pour ne pas la transmette à leurs propres enfants et proches.

Typhon 05/05/2014 08:41

Ça m'est arrivé une fois, j'ai choisi l'option 2, mais je lui ai apparemment tellement fait peur qu'elle a rameuté ses petits copains qui ont bien failli me faire tabasser.

À sa décharge, je dirais que j'ai fait demi-tour juste après l'avoir croisée (je pouvais plus continuer devant moi faute de lampadaire) et qu'en plus je faisais vraiment une sale tête à ce moment
là.

N'empêche que ça m'a marqué. Déjà, avant, j'aimais pas trop croiser des gens de mon âge en groupe (héritage de mauvais souvenirs du collège, je pense), maintenant, ça m'arrive carrément de changer
de trottoir aussi loin que j'en croise.

Typhon

BSmax 05/05/2014 08:00

Je pense que ça nous ait tous arrivé...

Perso quand je pense que je fais peur à quelqu'un qui croit que je la suis, je m'arrête et je fais semblant de trifouiller mon portable/MP3/sacoche, ce qui lui laisse le temps de s'éloigner et je
pense que ça suffit.

yaiaou 05/05/2014 03:43

Salut,
Ben ce que tu fais est la bonne solution : changer de trottoir, ralentir, ou doubler (en s'écartant ostensiblement). Surtout si c'est la nuit ou dans un endroit désert.
Aller lui parler, je pense que c'est à éviter à tout prix surtout si t'as déjà l'impression que tu la stresses: quelqu'un qui te dis "T'as pas à avoir peur de moi." c'est... flippant (et ça
renforce le sentiment que sinon, en général, t'as raison d'avoir peur).
Du coup quand tu dis que tu peux rien faire, je suppose que tu veux parler de faire un truc qui évite qu'on puisse avoir peur de toi à la base? Ben y'a pas de solution à court terme, mais tu peux
essayer de changer la société ;)
Lis des trucs sur le féminisme, explique à tes amis hommes que c'est pas ok de draguer dans la rue/ faire des remarques sur les filles qui passent/ faire flipper les filles ("Tu vas rentrer de à
pied A CETTE HEURE? Habillée COMME CA?")... Ne serait-ce qu'avec ce post tu participes à la sensibilisation :)
Bon t'as l'air déjà renseigné un minimum, et ton attitude est la bonne, mais tant que le harcèlement de rue existera, tu pourras pas empêcher ce type de réactions :(