Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 00:01






























Partager cet article

Repost0

commentaires

Cécile 18/05/2010 09:51


Ca doit tapper dans les cours de cathé.


Helell 18/05/2010 00:34


Il me semble que Act en anglais c'est loi, le jeu serait donc plutôt poseur de lois ou quelquechose du style.
Sinon très belle planche et un style toujours aussi appréciable =)


Sevil 16/05/2010 01:02


Les jeux de notre enfance qui nous faisaient rêver, c' est encore les plus chouettes a se rappeler.
Pour continuer dans le domaine des jeux, "Black & White" de Lionhead, mais on combattais les autres dieux et uniquement en jouant sur la croyance de ses adeptes, en les terrorisant ou en
veillant à leurs besoins.
Ici, nos pouvoirs, notre existence ne passait que par la foi de nos sujets, mais on avait quand même le choix entre faire pousser les champs ou mettre le feu au village.


sanchez 15/05/2010 20:52


je ne connaissais pas je mis suis mit sur un emulateur de super nintendo perso j'adore


muymuy 14/05/2010 12:42


:)
Cette supernintendo a vu passer qq sacrés bon jeux.
Il m'arrive encore d'y jouer (via emulateur) pour profiter de la richesse du mythique Ogre Battle: The March of the Black Queen.


Thomas 14/05/2010 10:33


Hyper classe, apparemment ce jeu t'as inspiré... Très beau. Pourquoi ne l'ai-je pas connu ce jeu, moi qui ai pourtant possédé toutes les nintendo ? J'étais peut-être encore sur Atari 2800 à
l'époque, aaah...


ChienDent 14/05/2010 08:25


Je ne sais pas si c'est moi mais je vois tout le monde parler du "pourcentage de judéo-chrétienté" de ce jeu alors que pour moi, on parle d'une personne qui découvre les joies de la prise
d'initiatives. Le billet en devient drôle et troublant à la fois car cette prise de conscience se fait par l'intermédiaire d'un jeu ou tu incarnes la Providence.

Mais j'ai peut-être mal compris, hein.


pascalum 11/05/2010 17:27


nan mais mec, ce jeu il m'a donné envie. Je suis en plein retro gaming revival et je vais essayer de me le choper . hein, nan mais mec, faut vraiment que tu continues ce genre d'instropection, mec
;)Parce que tes dessins, nan mais mec, ils sont top.
(xaxa, je t'aime)


Tim 11/05/2010 12:56


Colin > Pas mal de choses seraient évitées... Mais on n'aurait jamais eu "What's Going On" de Marvin Gaye :)

Ludo > Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis et ce que dit Maadiar. La religion ce n’est pas juste « Dieu, je te demande ceci cela ».

Simplement, ce billet parle d’un jeu vidéo où les humains font appel à Dieu (nous) pour « faire des choses ». C’est du 100% concret. Ca s’arrête là (c’est un jeu vidéo, quand même). Du coup il est
évident que plein d’autres aspects de la religion sont évités (vie après la mort etc) mais j’ai envie de dire que, en ce qui concerne un jeu vidéo de simulation de l’environnement (sous couvert
d’imagerie religieuse) parler de vie après la mort, de la foi, de l’âme etc, peut-être que c’est un peu hors-sujet ?

Après, mon rapport personnel à la foi, il ne s’arrête pas là, puisque depuis 1990 j’ai évolué à ce sujet, (et c’est d’ailleurs un autre sujet). Mais je voulais dire que ce jeu fut pour moi une
étape. Mais c’est vrai que j’ai tendance à penser que baser sa confiance sur quelque chose d’extérieur, sur lequel on compte (en l’utilisant comme une excuse : s »i j’ai raté ceci cela, c’est pas
de ma faute, c’est Dieu qui n’a pas voulu ») c’est dommage.

Enfin c’est quand même un débat intéressant : est-ce que croire en soi plutôt que Dieu (ou vice-versa), c’est se limiter ?


Colin 11/05/2010 12:25


Un monde sans religion ce serait tellement beau, ça me rappelle les paroles de Imagine de Lennon : "and no religion too"

Bref ce je devait être aussi un peu utopiste


Ludo 11/05/2010 12:16


D'accord avec Maadiar. Bien que les dessins soient vraiment sympas, comme d'hab, la réflexion poussée sur le sentiment religieux en fin de dessin (un avant et un après le jeu) est trop
simpliste.
En effet, le sentiment religieux ne se résume pas qu'à "Dieu, je compte sur toi pour me donner, je ne ferai rien d'autre qu'attendre". La foi représente autre chose, cela peut effectivement être
l'espoir d'une nouvelle vie après la mort, l'espoir d'un salut de l'âme, ou tout autre chose d'ailleurs. Mais sincèrement, je ne connais pas de religion ou les croyants demandent à leur(s) Dieu(x)
et attendent que ce(s) dernier(s) exauce(nt). Le sentiment religieux est bien plus complexe.
Tout ça pour dire que j'adore ton travail de dessinateur, tes idées, tes flash backs dans le temps, l'évocation de tes souvenirs, tes pensées au boulot, mais, j'ai parfois tendance à croire que
dans la mesure où tu assimiles la foi à une limite intellectuelle, tu finis toi même par t'enfermer dans une réflexion limitée.
Excuse pour le commentaire, ce n'est pas un reproche, et c'est peut être hors sujet ici, mais dans la mesure où tu lançais un début de débat, que Maadiar y répondait d'une très bonne façon, j'ai
voulu y mettre du mien.


Ron 10/05/2010 12:34


Tim > de ce que tu expliques du jeu c'est vrai que l'aspect "judéo-chrétien" ne saute pas au yeux, pour moi ça évoque plutôt une sorte de Panthéisme.
En tout cas si c'est des japonais qu'il l'on développé tout s'explique ! De par le fait la fin du jeu correspondrait assez bien à leur philosophie.
Cela dit aussi sympathique que ce jeu puisse être je pense que rien ne remplace la lecture de quelques bouquins :)


Agnès 10/05/2010 12:09


En fait je crois que je comprends assez bien Maadiar : le jeu écarte le pan moral et tu dis que pour toi, il y a eu un "avant" et un "après" : il semble que tu en as conclu que, puisqu'on n'a plus
besoin de lui, Dieu a quitté le monde (pour aller en faire un autre ailleurs ?). C'est peut-être ça qu'on peut reprocher au jeu, même si inclure ce pan moral et spirituel aurait sans doute été très
compliqué pour les développeurs et aurait pu faire débat.
La fin de ton strip me fait penser à Nietzche que, avec des parents très pratiquant et confrontée à un prof assez anti-religieux, je n'ai pas compris sur le coup (et qu'à l'âge où tu avais ce jeu
tu ne lisais probablement pas). On m'a expliqué plus tard son "Crépuscule des idoles" : Nietzche dit que "Dieu est mort" (ou a quitté ce monde), mais que, contrairement à ce que laisse penser ton
jeu, les humains continuent à se comporter comme s'il était "toujours vivant", même s'ils n'y croient pas.


barât 10/05/2010 12:00


Etonnant pour un scénario de jeu, je vais le trouver et l'essayer tiens, ça me changera du seul titre supernes auquel je joue : harvest moon :p)

Dans le même genre de jeu, black & white ?


Maadiar 10/05/2010 10:51


Ouais, je suis d'accord, mais du coup, ça simplifie tellement la question de la religion, difficile d'en conclure un truc "général" dessus quoi.

(T'inquiète mec. Je serai toujours là pour te casser les couilles! Ah ah ah, on va se marrer dans les Pyrénées!)


Tim 10/05/2010 10:37


Les temples sont vides seulement à la fin du jeu quand on a tué tous les monstres et le boss final. On ne voit pas les bonhommes arroser leur chant mais si le champ pousse et qu’ils ne me demandent
plus de faire pleuvoir, c’est qu’ils savent se démerder, à nous d’imaginer comment (canaux, dérivations etc).

J’ai dit que le jeu était globalement judéo-chrétien mais comme c’est quand même un jeu et qu’il faut faire quelque chose, on demande au dieu de faire des choses pour aider les humains. D’où l’idée
de faire tomber la pluie qui correspond à priori à ce que les Grecs faisaient non ? Genre des cérémonies pour qu’il pleuve etc. Ici c’est simplifié mais en gros il y a un Dieu judéo-chrétien qui
aide une civilisation Grecque monothéiste (le temple grec est quand même bien bien grec). C’est un fourre-tout ce jeu :o)

« ce que je veux dire, c'est que ton jeu Nintendo il écarte toute le pan "moral" de la religion tout le pan "espérance en vie éternelle» Je vois toujours pas où tu veux en venir : tu trouves ça
bien ? Pas bien ? C’est mieux avec ? Sans ? Parce que bon, si il faut lister tout ce que ce (simple) jeu vidéo oublie à propos de la religion, on n’a pas fini héhé, c’est quand même un jeu vidéo,
pas une thèse.

Mais je suis d’accord avec toi, l’action appartient à l’homme. Et le jeu nous le montre bien, car les humains agissent et nous aussi, puisque même en incarnant Dieu, le joueur est humain.

(M'en fous de tes fautes, t'es un des rares à me parler de ce que je voulais parler à travers ce billet (la foi) et pas juste dire "Ouah voilà un jeu vidéo que j'aime bien" donc no problemo ;)


Maadiar 10/05/2010 10:09


L'action appartient à l'homme, mais pas la grammaire. Putain pardon pour les fautes mec.

je vais aller copier 100 fois "pas de verbe à l'infinitif après un auxiliaire, et par de participe passé après un infinitif".


Maadiar 10/05/2010 10:06


Bon mec je reprends. Concentre-toi bordel!

La vision du sentiment religieux que donne le jeu c'est, -"on a un problème" -"on va prier très fort pour que Dieu nous aide".
Un peu comme les mecs qui dansent pour faire tomber la pluie quoi. Encore que ce soit plus un truc magique, genre la danse avec son tambour mime la pluie et la provoque.

Enfin bon, l'idée du jeu c'est on en appelle à Dieu pour nous aider. Et tu donnes l'exemple de "faire pleuvoir".

Déjà, les temples se vident dans le jeu, pourquoi au fond? les hommes ont-ils trouvé le moyen de faire tombé la pluie?

Deuxièmement, sur la religion elle-même. les religions monothéistes ne sont plus vraiment baser la-dessus, est-ce que tu vois le pape appeler Dieu le matin pour faire tomber la pluie?

Qui fait encore des sacrifices?

Les religions proposent d'abord un code morale, pour guider tes actions dans le sens qu'elles proposent. Chacun son code. Du bouddhisme au Mahométisme mec, t'as des bouquins, qui t'expliquent
comment faire, etc... Pour au final accéder à autre chose, vie éternelle, échapper à la réincarnation, Nirvana...

Après, ce rapport direct, celui de ton jeu Nintendo, genre, "Vas-y Dieu, file moi à manger, file moi de l'eau, puisque t'es Dieu tu peux le faire" est expressément dénoncer dans l'épisode de la
tentation du Christ (évangile selon Saint Mathieu 4.1-11 je crois). Les grâces, les miracles, sont donnés de manière discrétionnaire. C'est la dessus que se base la doctrine de la prédestination de
Calvin.

Enfin, résultat des courses, ce que je veux dire, c'est que ton jeu Nintendo il écarte toute le pan "moral" de la religion, tout le pan "espérance en vie éternelle", et que l'épisode de la
tentation du Christ, et d'autres, que je peux te sortir, t'expliquerons pourquoi on peut célébrer Dieu, lui demander des trucs, mais pas baser sa foi sur le fait qu'il accepte ou non de réparer ta
fenêtre cassée.

Parce que justement l'action appartient à l'homme.


Tim 10/05/2010 09:37


Stef > Héhé, oui je connais Bonk, enfin à l’époque je le connaissais sous le nom de PC Kid 2 :o)

Karen > Bah euh, c’est du boulot… Ca demande du temps, mais si tu ne regardes plus la télé, ne sort presque plus, et n’a pas peur de te casser le dos tous les soirs après le travail, c’est
faisable.

Emrad > Ce fut le tout premier jeu à sortir sur cette console (avec Mario, Tennis, F-Zero et R-Type) c’est surement pour ça qu’il n’est pas bien connu.

A.Nelson Sindfoul > Ouais je connais pas grand monde qui a joué à ce jeu j’avoue… Pas faux pour la peritel, zut.

Jgab > Tu t’étais arrêté où ? Pour la fin je te spoile pas grand-chose, Cupidon dit aussi d’autres choses je te rassure… Et battre Tanzra c’est déjà un graaaaaaand soulagement après s’être
retapé tous les boss uns par uns à la fin dans Death Heim. C’est vrai qu’Actraiser 2 fut une deception (mais graphiquement, quelle claque).

Yop > Ah bah oui mais en anglais c’est sur que c’est difficile ! ^_^ Content si ça t’a donné envie d’y jouer.

Guka > Merci !

ChienDent > Oui c’est vrai que la fin du jeu, quand les humains n’ont plus de Dieu, c’est assez inédit pour un jeu « pour enfants » sorti dans les années 90 ! Et tu as bien raison, du coup ça
nous fait prendre conscience de notre capacité à nous débrouiller par nous-mêmes… :o)

Mat > Un graaaaand merci !

Eva > Merci !

Amandine > Bah ils ont un pénis, mais pas de sexe, étrange hein ? Héhé… (J’étais également très très Metroid… et le suis encore pas mal avec ceux sortis sur la Gamecube)

Opie > Ah je ne connais pas mais j’irais voir.

Glouk > Moi aussi, et encore plus de la musique du niveau qui va avec !

Maadiar > J’arrive pas trop à savoir où tu veux en venir, si tu trouves peu crédible ce que dit le jeu, ce que j’en pense, ou les deux ou aucun des deux)… J’attends que tu y répondes en dessins
parce que là je suis un peu paumé :-/

Myriam > Oui y’en a quelques uns mais très peu de gens en parlent.

Maadiar > Je vois toujours pas où tu veux en venir :-/ Tu pourrais être plus clair ? Merci mon barbu.


Maadiar 09/05/2010 13:32


Myrian> Ca excite à fond, même qu'on peut se toucher dessus.

Nan mais mec, en gros l'idée, c'est quand même de proposer un code de vie pour agir "bien" et accéder à autre chose.

Et pas "danser pour pour faire tomber des moutons du ciel quand t'as faim parce que Dieu i peut faire ça".

Cf Mathieu 4 versets 1 à 11, l'épisode de la tentation du Christ.

Ou les miracles à Lourdes (si on y croit) qui sont filés de manière complètement discrétionnaire.


myriam.rubis 09/05/2010 13:17


Et aujourd'hui, ça exite des jeux intelligents de ce genre ?


Maadiar 09/05/2010 12:51


Je voulais mettre des "nan", des "mais mec" mais j'avais peur de perdre le fil. Ca donne un côté agressif à mon commentaire assez détestable.

Bon, et puis j'ai pas le temps de m'étendre. J'essayerais d'y répondre en dessin tiens! (ou autour d'une bière garçon!)


Maadiar 09/05/2010 12:49


Enfin ça correspondrait à une toute petite partie disons du "sentiment religieux".

La foi est basée plus fortement sur l'espérance du Salut et sur l'acquiescement à une morale que l'on jugerait transcendante et véritable.

D'ailleurs, cette morale est toujours dominante, à part l'avortement disons, lesquelles de nos lois vont contre celle-ci?

Enfin mec? Franchement? Tu connais beaucoup de mecs qui danse en rond pour faire tomber la pluie?


Glouk 09/05/2010 01:43


Je suis fan du dessin de la 4ème case :-P


opie 08/05/2010 20:25


Ce genre de jeu avec un profond contenu philosophique se fait de plus en plus rare. Le dernier étant bien sûr Carmageddon 2.


Amandine 08/05/2010 20:09


je croyais qu'un ange n'avait pas de sexe ?!!?

J'ai adoré ta "prise de conscience" et tes dessins ;)

(Moi j'étais surtout "métroid" et le jeu qui regroupait tous les Marios sur la supernintendo...)


eva 08/05/2010 18:47


Je trouve très belle l'image des trois dieux vrais et faux.
Tu fais toujours des dessins excellents...
?: rêveuse...
:-l


Mat. 08/05/2010 18:10


Que ce soit l'histoire ou les dessins : Excellent !
^^


ChienDent 08/05/2010 13:19


Vraiment super les planches!
Perso je ne connaissais pas ce jeu, j'ai grandi avec la Megadrive^^. Du coup je suis allé voir quelques vidéos pour me faire une idée.
Je comprends ce que tu veux dire quand tu parles de cette prise de conscience grâce aux jeux vidéos, c'est même particulièrement éloquent dans un jeu où on incarne Dieu.

Je trouve ça assez drôle que la situation se retourne à la fin : on passe d'une suite de quêtes, schéma très récurrent dans les jeu où des groupes sont dans l'attente d'une aide, à ce constat que
finalement, en leur enlevant l'épine du pied, ils sont suffisamment grands pour continuer tout seul.

Peut être l'as-tu remarqué aussi, mais avoir en tant qu'humain le rôle d'un dieu permet déjà une prise de conscience de notre indépendance d'action et de pensée.

"Aide-toi, le ciel t'aidera" prend tout son sens ici, on dirait^^.


A bientôt au travers d'une nouvelle note :D


GUKA 08/05/2010 10:56


J'avais la Nitendo...ais pas ce jeu hélas.
Supers planches! ;)


Yop 08/05/2010 10:28


J'ai pas réussit à le finir à l'époque bien que je me tapais des jeux de gestion plus complexe sur oc deja (caesar III, pharao). Le jeu, il faut le rappeler, était quand même horriblement dur, il
fallait s'y reprendre à plusieurs fois pour finir le premier niveau et ensuite bien comprendre les mécanismes de gestion pour la suite. c'est pas hyper facile quand t'as 12 ans et que le jeu est
émulé en anglais :p. J'my remettrais un de ces quatre, merci pour le spoil ça m'a plus donné envie d'y jouer qu'atre chose.


Jgab 08/05/2010 08:03


Je n'ai pas pu le finir à l'époque :( . Merci pour le spoil ;) . Une suite "actraiser II" a aussi vu le jour sur la même console mais il ne s'agit plus que d'un bête jeu d'action (sans la partie
gestion) suite à la limite daubesque . À redécouvrir sur les bons site d'émulation .


A.Nelson Sindfoul 08/05/2010 07:38


Tu devais être le seul à y jouer :P je connais pas non plus... Ceci dit, c'est pas le genre de jeu qui m'attirait.
C'est toujours joliment dessiné^^ par contre, t'as pas mis la prise péritel derrière la télé :P


Emrad 08/05/2010 01:25


Bon sang elle en aura hébergé de bon jeu la super . . . par contre c'est bien la première fois que j'entends parlé de ce jeu . Il doit faire parti de ceux dont l'époque n'aura pas su reconnaître la
valeur.


Karen 08/05/2010 00:21


aah comment fait-on pour trouver des anecdotes/leçons/scénario/images (super jolies qui plus est) quasi tous les jours à travers tous ses souvenirs en vrac...
je suis admirative


Stef 08/05/2010 00:14


J'aurais bien aimer y jouer, je crois que j'avais une pc engin ( nec ) à cette époque ( d'ailler si tu connait Bonk ? un jeu mignon et marrant), dommage car la morale est plutôt bonne.
L' I.a des ces pixel me semble bien plus évolué que pas mal de tête creuses qui nous entour ;)