Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 00:01

Partager cet article

Repost0

commentaires

Six-Degrees-Inner 13/09/2009 04:28

Je suis absolument d'accord avec Tim ! En plus des arguments qu'il avance, je rajouterai que pour moi, la "culture rock" (ou "culture punk", elles se ressemblent pour pas dire que c'est la même) est avant tout une culture/ un mouvement de contestation, d'anti-conformisme. Au début c'était "sex, alcohol and drugs" parce que c'était une époque "puritaine", donc à ce moment là c'était en marge de la norme. Mais actuellement la norme c'est boire, fumer, snifer, forniquer n'importe comment et n'importe quand. [Quasi] Tout le monde serait rockeur ! D'après moi la logique de la culture punk/rock est dans le Straight Edge qui a carrément contesté la contestation, pas juste par esprit de contratidiction qui plus est (Enfin on va dire que je "prêche pour ma paroisse" mais bon). Ce qu'on appel "rock attitude" actuellement, moi j'appel ça du "conformisme de la subversion" (pour citer Pascal Bruckner), c'est-dà-dire un conformisme à l'envers, une nouvelle manière, tout aussi excessive et ridicule, d'être moutonnier. C'est un peu comme nous explique Tim sur son site dédié aux gothiques "On sort d'un moule pour entrer dans un autres", là on se croit hors du moule alors qu'on y est à plein dedans.

Voilà mon avis, j'ai essayé d'être le plus claire malgré l'heure tardive (quelle idée aussi). Toute façon vu comme le billet date, c'pas sûr qu'on me lise.

Tim 10/09/2009 17:55

Anne > Ah mais attention, sur ce billet je ne parle pas des musiciens (qu’ils soient propres ou pas) mais d’une partie du public qui vient en étant bourré, et qui me fait chier (moi et d’autres d’ailleurs). Après, ce que tu me dis du désespoir, j’ai l’impression dans ce que tu dis (mais je peux me tromper) que pour être « vraiment » désespéré, il faudrait que ça se voit. Je ne suis pas d’accord : ça peut se voir dans le travail de la personne en question, dans ses fringues, dans sa façon d’être, tout dépend là où on désire exprimer ce désespoir (si on y arrive) ! Y’a des gens qui préfèrent montrer qu’ils sont déprimés (ou heureux, ou rebelles etc) via un type de fringues, et d’autres qui préfèrent l’exprimer dans leurs textes, leurs chansons etc. Moi, un mec qui fait des chansons déprimantes, je trouve pas ça louche si il est propre sur lui, je n’y vois pas de contradiction... J’ai pas besoin que le mec soit crado pour être convaincu qu’il est vraiment désespéré. Aller au fond des choses (en l’occurrence, ici, trash, puisque tu me parles de trucs trash) ne nécessite pas forcément de ressembler à une épave. Les texte de Léo Ferré me touchent très profondément quand il parle du désespoir (qui est selon lui « la forme supérieur de la critique ») et je le trouve absolument convaincant, sincère et émouvant. Et pourtant il écrit ça sans être nu sur scène à cracher sur le public…

Anne Honyme 10/09/2009 15:22

Je comprends ton point de vue, Tim, et je le trouve intéressant. Cependant j'ai personnellement toujours un peu de mal avec les rockeurs "propres". Enfin, tout dépend du rock, mais de la musique trash, qui sent le désespoir, offerte par quelqu'un qui ne se noie jamais dans le désespoir, je trouve ça louche... Alors oui, tu vas me dire qu'on peut être désespéré sans se droguer, en essuyant sagement ses pieds avant d'entrer chez les gens et en restant poli... mais je suis pas sûre qu'alors on aille réellement au fond des choses. Il y a des endroits obscures, cachés au fond des tripes, qu'on atteint jamais sans se perdre. Et tout ceci n'a pas grand chose à voir avec le courage. Après, on peut faire des choses très bien sans ça, il y a quelque chose de profondément malsain à vivre ainsi et il y a un grand risque de se perdre à tout jamais. Mais "être bourré" ne se suffit jamais en soit, le talent est toujours nécessaire.

Tim 10/09/2009 07:53

Toulouse Lautrec > Je pige pas trop l’idée de « les grands buvaient, donc moi aussi je dois boire (et le public aussi) ». Est-ce que pour apprécier une œuvre d’art contemporaine faite par un toxico défoncé à l’acide on doit être toxico défoncé à l’acide ? J’apprécie Verlaine et Prévert sans pour autant avoir bu autant qu’eux, même si ils n’auraient pas écrit ce qu’ils ont écrit si ils ne buvaient pas.

L’alcool comme désinhibant, pourquoi pas, mais pour moi c’est de la triche si « l’inspiration » te vient après avoir bu, elle ne viendra pas de toi, mais de toi grâce à l’alcool. C’est pas un jugement de valeur, c’est juste qu’entre un mec qui met ses tripes sur la table, vraiment, à froid, en creusant au fond de lui, et le même type qui fait pareil « car il a bu » je peux pas m’empêcher que le mec qui fait ça sans avoir bu à 1000 fois plus de couilles que celui qui boit, car lui il n’a pas utilisé de moyen exterieur pour les mettre sur la table, il l’a fait en toute lucidité, tout seul, consciemment. Y’a pour moi une GROSSE dose de courage à crier sa rage sans avoir eu recours à un moyen extérieur (alcool, drogue etc). Voilà, c’est ça la différence, pour moi : vider ses tripes car on a bu, tout le monde peut le faire, suffit d’être bourré. Mais vider ses tripes sans avoir « triché », là, c’est avoir des couilles.

Pour ton concert de Mercury Rev, ça m’aurait vraiment embêté de me dire après coup que si j’ai aimé le concert, c’est car j’avais bu. Car ça veut dire que tu n’as pas apprécié le concert tel qu’il était, mais via le prisme de l’alcool qu’il y avait entre toi et le concert. Bien sur, je suis pas « contre » ceux qui boivent, bien sur qu’il y a deux écoles, chacun fait ce qu’il veut, mais quand je vais voir un concert de musique, j’aime bien entendre la musique, pas les hurlements de gens bourrés. La liberté implique la responsabilité etc.

(Pas trop aimé la chanson en lien, désolé :-/ Mais c'est vrai que la pluie ajoute une dimension intéressante...)

Toulouse Lautrec 10/09/2009 00:22

Ouais, on peut jouer sur les mots, mais on est d'accord, la plus part des grands (ou moins grands) musiciens rock n'étaient/ne sont pas des enfants de coeur... Moi même, qui suis loin d'être une rockstar mais qui ai quand même une dixaine d'années de solfège dans les pattes, je joue dans un petit groupe, et je sens bien que l'alcool (ou autre) accroît grandement mon feeling et ma créativité, sans doute en me déshinibant. C'est pas sale de l'avouer...

En concert, j'ai récemment vu Mercury Rev au festival de Dour en fin de soirée, assez bien éméché je dois dire. Résultat, j'ai pleuré comme un gosse, litterallement. La pluie, l'ambiance, l'éclairage ont créé un climat magique que je n'aurais jamais apprécié autant sobre. Ça aurait plutôt du genre "rah fait chier, vla mercury rev et jsuis trempé, et j'ai la lumière dans la gueule" :p
Donc voila, deux écoles je crois, c'est pas si difficile à concevoir, si ?

Vla une video du concert en question, enjoy !
http://www.youtube.com/watch?v=mHUEEK_u65w

Tim 09/09/2009 18:03

Paul > Ils tiennent à être 100% réceptifs à la musique et à l'apprécier sans se dire que si ils trouvent la musique "bien" c'est car ils sont défoncés/bourrés.

Paul 09/09/2009 17:58

Je n'ai jamais compris ceux qui allaient à un concert sobres.

Tim 09/09/2009 07:08

"Toute la culture du rock baigne dans l'alcool et la défonce gratuite. " Pas d'accord...

Toulouse Lautrec 09/09/2009 01:18

GNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNA

...

Toute la culture du rock baigne dans l'alcool et la défonce gratuite. On a compris, t'es un mec cultivé, qui a pas besoin de boire pour s'amuser, mais te fait pas plus chiant que tu l'es non plus...

flo 07/09/2009 21:52

Griz (et Flo) > Donc faut tout boire d'un seul coup avant ? :-I

> Non ! On prend son temps pour l'apéro ! C'est du savoir vivre élémentaire ! Tu peux toujours commencer plus tôt ^^

Tim 06/09/2009 22:19

Cess > J'te rassure je pense pas que tous les gens qui boivent le font pour oublier leurs problèmes, je parlais juste des cas extremes... :)

Cess 06/09/2009 22:16

T'as une vision extrêmement négative de l'alcool! Pour toi les gens boivent juste pour oublier leurs problèmes... Se bourrer la gueule (a fortiori avant un concert de B4L), c'est assez naze je suis d'accord, mais personnellement j'adore prendre un petit apéro avec mes potes avant la sortie du samedi soir, pas parce qu'on a "besoin" de ça pour être à l'aise mais juste parce qu'on apprécie un bon verre entre amis. C'est un plaisir comme un autre. Qu'il faut modérer, donc.

Onesoul 06/09/2009 13:26

Ffff moi j'en connais qui se bourrent la gueule juste avant d'aller en boîte... je sais pas, c'est sûrement pour "profiter"... ouais... s'ils en gardent des souvenirs U_U

Tim 06/09/2009 11:32

Louna >Oui ien sur, c'est moins cher « avant » que « pendant », mais du coup c'est un peu absurde de TOUT se taper avant le concert... Vanz a bien résumé le truc : personne ne va au cinéma en ayant au préalale mangé 3 kilos de popcorn car ça coute moins cher que d'en acheter au ciné. Les trois ptits djeunz étaient bien bourrés, ils n'ont pa vomis mais à en juger par leurs propos, ouais ils étaient bourrés :o)

Trebla > Lors d'une fête, un ptit verre, ouais why not, mais je ne comprends pas non plus ce besoin de se bourrer la tête (à part pour oublier des choses).

Ainga A > Bah car je me dis que j'ai peut-être perdu l'estime de gens qui aiment ça (se bourrer la tête). Mais bon, faut bien que ça sorte.

Scribe > C'était au Bataclan pour Bat for Lashes. Merci pour le blog :o)

Surkrut > Oh oui j'ai souvent entendu des gens dire ça, c'est vraiment le fond, pour moi... « Trop cool comment on était bourrés !!!! » Arf.

Mawy > Ouais mais on peut aussi aimer boire pour le plaisir de boire, pas celui d'être bourré. Je connais des gens comme ça, ils adorent du bon vin, mais n'iront jamais se bourrer la gueule. C'est vraiment deux paliers différents qui ne sont pas forcément l'un à la suite de l'autre. Chais pas si c'est une bonne comparaison, mais je tente : j'adore manger, mais jamais je ne mangerais jusqu'à m'en rendre malade.

Eva > Je pense que non.

Kutchy > Bah j'aime pas trop ce genre de « rock »alors on va dire. Ca me ferait très mal au cul de trouver un concert chouette car j'étais bourré... Car en l'écoutant après je le trouverais surement naze.

Roudoudou > Exactement !!!

Mag > Je pense que c'est eux que j'ai entendu grogner après la chanteuse pendant tout le concert.

Griz (et Flo) > Donc faut tout boire d'un seul coup avant ? :-I

Clem > Ca permet d'oublier des choses. Pas trop mon truc.

Sylvain G > Ouais, possible !

Westbury > On peut aussi boire du coca, du thé glacé, du schweppes... ;-)

Grungi > Bon alors je testerais un jour.

Mr Sheep > Ouais mais ils gueulent en même temps pendant tout le concert, et c'est vraiment très très chiant.

Wonkle > Bah tant que t'es lucide et que tu fais pas chier les gens qui sont venus écouter et voir le concert (les concerts de Vaquette pourris par les alcoolos, ça donne envie de les tuer) ça va.

Grungi > Le truc surtout, c'est qu'un concert, c'est pas un truc où on est seul. Si un type est seul chez lui et veut oublier qu'il a une vie de merde, il peut se bourrer la gueule, ça me pose pas de problèmes. Mais si il est à un concert, et qu'il pourrit celle des autres (surtout qu'il s'en rend pas compte, la bonne excuse des gens dès qu'on essaye de virer un alcoolo: « Mais le tape pas ! Il est bourré il se rend pas compte ! », là c'est pas possible)

Puck > Chais pas mais pour moi, devoir boire pour être convivial, y'a un souci non ? C'est pas possible de l'être sans artifices ?

YanSan > Oui, pour Dion et Pagny, clair. Arf pour Magma t'es arrivé à la fin, si c'était le morceau avec les gongs à la fin ça a du être bien space !

Usurpateur > Serre les fesses.

Matt 05/09/2009 23:01

Bonjour,
Ayant décidé pour la rentrée de revoir ma blog list et voulant éviter les petits désagréments à la Maadiar, je suis au regret de t'annoncer ton prochain retrait de la sélection officielle. Tu restes cependant référencé sur BlogBD.
En espérant ne pas perdre ton amitié.
Amicalement.

YanSan 05/09/2009 21:19

Ca dépend du concert... pour Céline Dion ou Florent Pagny, je pense qui faut ça au moins avant (et après aussi pour oublier...)

En parlant de concert, j'ai pensé à toi le week-end dernier car j'étais à Nantes et Magma (dont tu portais fiérement le T-shirt sur ta note "summer breeze") était justement en concert aux rendez-vous de l'Erdre. Je suis arrivé juste à la fin du set...

YanSan 05/09/2009 21:18

Ca dépend du concert... pour Céline Dion ou Florent Pagny, je pense qui faut ça au moins avant (et après aussi pour oublier...)

En parlant de concert, j'ai pensé à toi le week-end dernier car j'étais à Nantes et Magma (dont tu portais fiérement le T-shirt sur ta note "summer breeze") était justement en concert aux rendez-vous de l'Erdre. Je suis arrivé juste à la fin du set...

Puck 05/09/2009 20:25

Ca peut etre bien de boire un peu , pour etre jovial , mais trop sa vaut pas le coup.
Par contre dans un festival sur plusieurs jours , c'est forcer de boire un coup , car parfois c'est dans l'ambiance , et la convivialité des gens fait que tu acceptes de boire un coup avec eux ^^.

grungi 05/09/2009 19:09

Comme tu dis, après c'est comme le beurre de cacahuète, fait modérer.

Wonkle 05/09/2009 18:11

Vous plaisantez ? Y a rien de mieux qu'être bien défoncé ;D

M'enfin ca dépend des réactions des gens aussi, moi je sais que je tiens assez bien l'alcool, ca me rend euphorique, sociable, je fais un peu n'importe quoi et je me souviens de tout, mais surtout j'arrive à garder une certaine lucidité.

Mais y a des personnes qui le tiennent mal, qui deviennent désagréables, voir violents, qui vomissent partout et qui se souviennent de rien.

M'enfin il faut garder quand même une certaine modération quand on boit, un coma éthylique c'est pas joli joli.

Mr Sheep 05/09/2009 18:10

Ouais, enfin là ils se bourrent la gueule à la bière, donc ça va ils devraient pouvoir apprécier la zik.

grungi 05/09/2009 14:52

"Je ne comprend pas pourquoi on peut se bourrer la gueule"
Soyez juste ouverts d'esprit, il y a une règle qui dit qu'avant de critiquer on dois tester. VRAIMENT tester.

Mais là j'avoue que le contexte est naze.( autant la THC augmente le plaisir d'écoute, autant l'alcool te fait passer à côté de la musique)

Westbury 05/09/2009 13:54

et moi je n'ai jamais compris les buveurs d'eau qui se rendent à un concert ! : D

Flo 05/09/2009 12:35

Avant un concert ? c'est moins cher ! ^^

Vanz 05/09/2009 12:11

Bah ouais, moi je m'enfile toujours 3 pots de pop corn XXL avant d'aller au cinéma, c'est moins cher qu'à l'interieur !

Sylvain G 05/09/2009 11:52

Parce que sinon, ils se rendent compte que la musique est médiocre ?

Clem 05/09/2009 11:36

Je n'ai jamais compris ceux qui se bourrent la gueule, tout court.

Griz 05/09/2009 11:02

ben à l'intérieur c'est plus cher :)

Mag 05/09/2009 09:17

Je n'ai jamais compris pourquoi les gens se bourrent la gueule tout court moi non plus! Et surtout avant un concert! Et surtout avant le concert de Bat for lashes!

roudoudou 05/09/2009 08:45

C'est surtout qu'il ne vaut mieux pas faire confiance quand ils racontent le lendemain que le concert était super trop morteeeeeeeelll

kutchy 05/09/2009 08:30

je remarque que vous etes tous de vrais rockeurs...

on se bourre la geule avant concert parce que c'est ROCK nom de dieu

faut tout leur dire à ces jeunes ^^

eva 05/09/2009 08:11

Moi non plus.
En état d'ivresse je me demande si on peut écouter et apprécier.

Mawy 05/09/2009 02:13

Moi je comprends pourquoi tu ne comprends pas, c'est simple comme bonjour ! Tu ne bois pas d'alcool.


Toutefois... Bien que je trouve utile de tiser avant un concert pourrave, je ne vois pas bien l'intérêt de le faire avant un truc chouètre. Beaucoup de jeux de coudes entre le premier rang et les waterclosettes, en plus.

Surkrut 05/09/2009 01:35

Bah, y a des gens pour qui alcool = cool ( je jette pas la pierre, je suis deja passé par ce genre de "période" plus jeune.
Alors ça te donne des souvenirs du genre;
" - Tu te souviens du concert de machin ?
- Ah ouais, trop bien, damien et moi, on a vomi en slammant de la scene, trop cool ..."

Scribe 05/09/2009 01:02

Déjà envisager le fait de se bourrer la gueule comme un but en soi est assez pitoyable. C'était à la Miroiterie ? :-P

Bonne reprise sinon, j'ai pas "laché de comz" depuis ta rentrée bloguesque, chouette boulot pour le nouveau look du blog.

Ainga A 05/09/2009 00:56

En effet, oui! Ta cote de sympathie remonte chez moi! Mais pourquoi t'as pas l'air enthousiaste à cette conséquence?

Trébla 05/09/2009 00:53

Moi je n'ai jamais compris pour les gens se bourre la gueule tout court !
Se rendre malade à ne plus se souvenir du lendemain et avecu ne gueule de bois carabinée... je n'y vois aucun intérêt.

Ceux qui boivent un peu pour se désinhiber, pourquoi pas ... mais bon ça reste relatif.
Pour faire la fête je n'ai jamais eu besoin d'alcool, encore mois pour voir un concert.... à part pour vomir dans le cou de ton voisin ou alors sur les pieds te ton ami... j'hésite en fait... :D

Louna 05/09/2009 00:29

C'est pas la vrai question, ça. Parce que c'est pas difficile à deviner pourquoi c'est "avant". Pendant, ça revient à beaucoup trop cher, ou pas du tout (conso hors de prix, ou pas de conso du tout et interdiction de faire entrer les siennes)

Par contre, pourquoi se bourrer la gueule en concert... là oué, on peut se poser la question. Boire un peu pour faire la fête, je suis ok, mais après, si tu dois même plus te souvenir du concert...

Mais bon, qui dit qu'ils se sont complètement bourré la gueule, ils ont vomi après ? :p