Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
 
BD
CV
Portfolio
E-Mail
Presse
Agenda
Quotidien Survival

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD

Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Dessins à Vendre
Tshirts
Liens
Soutien
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 00:01

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim - dans Travail
commenter cet article

commentaires

ChN1 26/04/2009 00:15

Bah c'est juste une vanne quoi faut pas s'enflammer, en plus elle est drole.
D'autant qu'il n'est pas spécialement gonflé, en temps que consultant il est lui meme en CDI dans une boite de consulting type Altran, Atis, Unidialog, etc qui le place dans des boites en mission. Donc je vois pas en quoi il "critique" les CDI...

Emilie 24/04/2009 16:44

Rooh Killer-Quen, quelle rabat-joie! Un peu d'humour, que diable! Moi j'ai un CDI et je suis bien contente d'en avoir un.
C'est dans une boite pourrie, et je compte bien en changer. L'avantage, c'est que comme je suis en poste, je me permets d'être exigeante. Donc "perpet' ", le terme n'est pas adapté dans mon cas. Je m'en vais quand je veux (comprendre : dès que j'ai trouvé autre chose)

muymuy 22/04/2009 14:45

Tout à fait d'accord avec killer queen,

Quant à ton collègue, il doit rire un peu jaune, en pensant aux très bonnes boites qu'il a du quitter en fin de contrat.

Killer Queen 22/04/2009 11:18

Je suis sidérée de voir tous les commentaires de type "ouais, il a trop raison". Le CDI est l'une des seules garanties qui nous soit octroyée en matière de sécurité de l'emploi. S'il est normal qu'il ne concerne pas les missions ni les vacations, il aide toutes les personnes en CDD à ne pas sombrer dans une précarité perpétuelle, pour finir un jour dans la merde, la vraie.
De plus, il est en permanence remis en cause par la libérale et égotiste politique actuelle. Enfin, même avec un CDI en béton (ce qui est de plus en plus rare), on peut toujours démissionner, une simple lettre et un préavis hautement négociable et hop, la perpète, c'est dans la tête.
Décidément, la tendance à réduire le droit du travail à plus grand chose a les coudées franches, puisque même beaucoup de ses victimes approuvent tacitement et sans broncher.
Ne changez rien.

Zepi 21/04/2009 11:32

Le travail - comme le couple - c'est comme un chateau assiégé: ceux qui sont en dehors veulent y rentrer et ceux qui sont dedans veulent en sortir ;)

(ça vient d'où cette citation déjà? Clerks?)