Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 00:01

Partager cet article

Repost0

commentaires

Manonlafolle 02/07/2009 11:37

Je trouve aussi que c'est pousser le vice très loin. De plus, en théorie bien sur, les flics n'ont pas le droit de pousser au délit. Donc ok, ça servirait peut être à trouver un voleur de vélo mais franchement, j'y crois pas trop. Qu'ils s'occupent plutôt des problèmes de tournantes dans le cités, de femmes battues etc... C'est pas comme si les problèmes manquaient!

Awac 16/05/2009 04:53

j'en pense que c'est scandaleux...

RigoX 23/04/2009 10:59

Bah là moi je dis "Chapeau"! Enfin une initiative brillante de nos chers "gardiens de la paix" (lol)
D'ailleurs je propose d'étendre cette idée plus largement afin d'optimiser les résultats...Il faut voire plus grand!
Je propose donc de laisser une personne avec un dispositif qui lui colle un flingue sur la gueule comme çà on pourra choper les assassins dès qu'il y en aura un qui appuiera sue la gâchette.
Je propose aussi de mettre un peu partout des jeunes ados à poil pour chopper les pédophiles et les violeurs...
Bonne idée non?
Et pour tous ceux qui oseraient rétorquer que çà n'a rien à voire je leur répondrai:
" C'est exactement la MÊME chose tout est une question de mesure et si on ne réagit pas maintenant bientôt nous n'aurons plus le loisir d'en discuter ni même d'avoir l'autorisation d'y penser."

lyrus 09/04/2009 20:26

Un fait : le vélo est là.
On ne peu pas vraiment accusé le vélo d'avoir l'intention de "piéger" quelqu'un.
Or, si vol il y a, c'est le vélo qui sera volé, indépendament de son propriétaire (en l'occurrence la maréchaussée).
Toujours est-il que c'est ensuite l'acte de vol qui sera punit.
Le vol c'est mal et on ne peu pas vraiment blâmer le propriétaire du vélo fut-il vicieux...

Lien Rag 07/04/2009 12:44

C'est marrant, c'est exactement ce qui est arrivé à John DeLorean : sa société était en faillite, un mec est venu le voir en lui disant : ça te dit de revendre de la dorgue pour renflouer ta société ? il a répondu oui, le mec lui a dit : haha, je suis le FBI, tu es cuit !
Au procès, le fait de lui avoir proposé a été pris comme une incitation/un piège et DeLorean n'a pas été inquiété...

wernalin 07/04/2009 11:09

Bonjour, je rejoins le commentaire n° 10 de chapi sam, ajoutant à cela que nos policiers, à priori, à la recherche d'une meilleure image, devraient éviter ce genre de stratégie polémique qui négativisent leur action un peu plus...

reinie 06/04/2009 18:49

Ah oui alors moi qui suis honnete je vais le prendre pour l'amener aux objets trouves. Sauf que va expliquer ca aux flics qui ont passe 24h en planque derriere le buisson et qui me tombent dessus la bouche pleine de beignets.

Laurent 06/04/2009 16:34

ACAB.

Picétout.

max 06/04/2009 14:04

@mawy

T'es un beau cliché à toi toute seule.

Après nous avoir expliqué que quelqu'un qui n'attache pas son vélo le met implicitement à disposition d'autrui, tu nous expliques maintenant que le destin d'un vélo c'est de se faire voler, même cadenassé.

Et qu'avoir l'outrecuidance de vouloir récupérer son bien et choper le voleur c'est faire le jeu de Sarko.

Mais t'es folle, mawy, c'est au moins faire le jeu des "whiteys" fasciss' d'un pays déjà rempli de délateurs zélés comme nous l'a si bien rappelé notre vigilant de service.

Elias 05/04/2009 22:40

J'ai vu un reportage sur des flic (mais cette fois en Amérique), où ils faisaient pareil...mais avec la prostitution.
Une femme flic faisait le trottoir, et raccolait des mecs. Le type répond "non, non", puis au bout de 10 min où la flic insiste et lui lache pas la grappe, le type se laisse convaincre, et là CRAC!

Je ne peux m'empêcher de voir une certaine mesquinerie dans ce genre de procédé.

Mawy 05/04/2009 15:08

Hon la vilaine grosse faute d'avant-dernière ligne, j'ai teuhon.

Mawy 05/04/2009 14:53

C't'à dire que je suis formellement extrême dans mes propos parce que je ne trouve pas de manière délicate de me scandaliser de l'hypercriminalisation des vols de biclous. ( ...Aussi un peu parce que je suis une emmerderesse. )
Je les ai bichonnés, bricolés, surcadenassés et aimés d'amour, tous ceux qu'on m'a tiré... Mais bon. Un biclou, ça se pique. Et puisque notre sens moral nous condamne à rester du camp des piqués, ma foi, hourra pour le stoïcisme et Sarko ne sera pas réélu !

Note que je pourrais aussi dire "qui-vole-un-œuf-vole-un-bœuf" et saluer cette astucieux stratagème policier, heing.

Duche 05/04/2009 13:00

J'avoue ne pas avoir eu le temps de lire tous les coms avant de poster le mein, mais je n'ai pas lu ce que je cherchais.
A la base, voler un vélo (cadenassé ou pas), c'est s'approprier un bien qui ne nous interviens pas, et ça va donc à l'encontre de la Loi (plus morale que juridique ou pénale).
Au delà de la responsabilité de l'individu, ça a le mérite de mettre en évidence un problème. Pointer le délinquant comme coupable, en oubliant tout ce qu'il y a autour, c'est de se débarasser du problème.
La question que je me pose, c'est que se passe-t-il une fois que les flics ont rattrappés le voleur ?
Dans un monde idyllique, les policiers discutent avec la personne, essaient de lui parler de l'importance du respect de la Loi, ou le dirigent vers des assoc', éducateurs de rues, etc. (il y en a, beaucoup, qui font du très bon boulot et efficaces : j'en connais). Dans ce cas-là, je dis bravo et merci.
Malheureusement, et c'est ce que tout le monde s'imagine, on voit probablement plus souvent : sermon, verbalisation, punition. Efficacité zéro, bien-sûr. Et là, le système consiste juste à remplir un quota, ou à se défouler un peu, et là c'est clair que c'est pire que mieux.

Duche

C.Dreamwoods 05/04/2009 03:00

Nan mais imagine si c'est une p'tite vieille qui le voit, qui le prend pensant qu'il est abandonné et qui décide de le ramener à la police au cas ou?
Elle aurait de la peine à se défendre!

Fab 04/04/2009 22:58

Bah si c'est un vélo comme ça pas accroché dans la rue, y'a des chances que ce soit le mien :-)

A la cambrousse, y'a pas de problème pour faire ça. Je m'étais retrouvé il y a qques années à échanger par mégarde avec un pépé (on avait un peu le même genre de loque manufrance trois vitesses) et ça n'a pas posé soucis.

Maintenant, en ville, et plus particulièrement à Paris, il me semble qu'il faut partir d'un postulat: les gens sont fous. Plus aucune logique, et un bon sens bien entammé. Leurs flics ne font pas exception.

Donc bah un vélo qui traine, hop, c'est OVNI, les gens savent pas quoi faire. Y'en a une moitié qui va le prendre (mais pour en faire quoi ?) et l'autre le laisser. Mais de là à mettre des flics sur le coup de piéger les gens, c'est crevure étant donné le postulat. Ils ont bien mieux à faire je crois.

Un autre phénomène: dans ma banlieue, impossible de faire les monstres pénard: une armoire sur le trottoir, ça devient aussi un OVNI, faut pas toucher, faut le détruire, faut pas le ramasser. Mais bordel, faut un certificat de l'ancien propriétaire comme quoi il l'a bien jetée ?

Hors sujet: c'est où cette joulie maison-friche ?

lulune 04/04/2009 16:50

J'aime bien la conception que certains ont de la propriété : si c'est pas boulonné au sol, c'est open bar ? Bientôt ils expliqueront que les gens qui ne ferment pas leur porte à double tour quand ils dorment méritent d'être cambriolés, c'est de leur faute, pas de celle du sale connard de voleur (pardon, respectable citoyen dans son bon droit)...
C'est drôle, moi quand je prenais de la monnaie laissée sur une table, ma mère me rappelait que tout ce qui traîne ne m'appartient pas.`
Mais bon, être honnête, rendre les porte-feuilles, aider les petites vieilles à traverser, tu ne voleras point, tout ça... ça n'a pas l'air d'être la norme. J'ai pas du être élevée correctement, mes réflexes sont complètement à côté de la plaque !

Vincévertu 04/04/2009 15:28

Moi qui était tout content d'avoir trouvé un vélo, je vais devoir aller ouvrir au deux grand gars qui sonnent devant ma porte!!!

Maadiar 04/04/2009 15:14

Plus vicieux, je le remets aux objets trouvés. Un an plus tard il est mien!

Maadiar 04/04/2009 15:12

C'est un piège, Tim veut voir les lecteurs connards et les autres!

Tiens, je vais lui faire plaisir:
"Je me tâte.
Un vélo sans cadenas sur un trottoir, en pleine rue c'est un vélo jeté non?
C'est comme un putain de billet de banque par terre. Il va finir dans une poche non?
Peut-être plutôt je m'assoie dessus, je fais genre c'est le mien. 30 minutes, 1 heure pourquoi pas. Je regarde si quelqu'un vient.

Les flics viendront me faire chier, genre "putain, c'est un piège à voleur! Laisse-le".
Sinon, si personne ne vient alors ce vélo était à jeter, ou il appartenait à un drôle d'abruti. Je ne fais que le libérer."

Dans tous les cas c'est super mal honnête.
Un type ramasse un vélo, ou brise le cadenas c'est pas le même public.
Et puis, c'est le contribuable qui paye les flics. Et c'est cher payer pour des vélos. C'est pas comme si des putes étaient tuées et qu'on déguisaient une fliquette en pute pour le chopper, là, je ne sais pas si le jeu en vaut la chandelle.

igolem [Le blog d'igolem] 04/04/2009 14:37

Je serais curieux de connaître l'âge de ceux qui laissent des commentaires du style : "Vélo pas attaché = provoc = bien fait pour sa gueule au proprio s'il se le fait tirer".

Y'a de grandes chances que ces pauvres types n'ont pas dépassé le stade adolescent et ne connaissent pas certaines valeurs comme le respect de la propriété d'autrui.

Vivement que vous ayez l'âge d'avoir une bagnole... et qu'on va vous la vole, on verra votre réaction ^^

Ninita 04/04/2009 14:32

Je n'aime pas le principe, tout simplement parce que comme Jo (voir bien plus haut), si je voyais un beau vélo sans cadenas traîner à un endroit où il risque de se faire piquer j'aurais tendance à vouloir le mettre à l'abri avant que quelqu'un de plus mal intentionné ne s'en rende compte. (Dit comme ça ça ne semble pas crédible, mais j'imagine trop bien le gamin trop naïf et fou de son vélo) Et là va expliquer aux flics ton raisonnement !

Donc le "si tu n'es pas mal intentionné tu n'as rien à craindre", ça me fait rire jaune.

Mawy 04/04/2009 14:20

( Mais peut-être le commentaire précédent n'est-il que de la cheap provoc en réponse à l'affligeante vidéo du whitey fier de sa blagounette que max nous fait généreusement partager... )

Mawy 04/04/2009 14:14

Moi je trouve que quand il n'est pas attaché, c'n'est pas du vol. Quelqu'un qui n'attache pas son vélo proclame qu'il n'est pas sa propriété exclusive (ou qu'il est con et ne mérite que de se le faire piquer).
Bref, bien que pas klepto pour deux sous, je me ferais gauler sur ce genre de boobytrap : trop du genre à penser "tiens, un vélo mis à ma disposition, quelle aubaine, je vais faire le tour du pâté de maisons et le remettre à sa place avec un post-it de remerciement". Allez expliquer ça aux poulets.

max 04/04/2009 14:11

http://www.youtube.com/watch?v=P8qj4rkfINo

max 04/04/2009 14:09

Les commentaires dans l'ensemble sont assez affligeants. Je sais pas par quelle magie on en vient à considérer le policier autant (si ce n''est plus) coupable que le voleur.

La haine du flic devrait quand même dispenser de raisonner comme un crétin : qu'on en vienne à considérer que "parce-que l'appât du gain est plus fort que le sens du devoir" la responsabilité est entièrement du coté de la victime, ce qui en d'autres termes revient à justifier le vol en se prévalant de sa propre bassesse morale, ça laisse un tantinet pantois.

Je suis même pas certain que le gars qui a laissé le com a réalisé qu'il employait l'expression "sens du devoir". Merci de reconnaitre qu'effectivement ne pas voler est un devoir.

J'aimerais juste savoir pour les outragés de services, quand un flic provoque un flagrant délit de vente de drogues en se faisant passer pour un dealer, c'est un coup de pute mes agneaux ?

Sinon, cadeau : ^^

Roxas 04/04/2009 13:43

Vous trouvez un porte-feuille par terre, vous allez gentiment le ramener à la police ? Non, tout simplement parce-que l'appât du gain est plus fort que le sens du devoir.
La personne fautive est la personne qui l'a laissé par terre : négligence.
Ce qu'on fait les flics peut être honteux ou bien en fonction de la situation : si le vélo était posé dans un endroit assez isolé, sans la moindre protection, j'avoue que c'était un coup assez pute.
"Le malheur des uns fait le bonheur des autres"

Bubu 04/04/2009 12:28

Huh! Tu me rassures Deadern, je ne suis pas le seul à avoir vu des trucs là-dessus.^^

Deadern 04/04/2009 12:14

Moi je trouve que c'est un peu pousse-au-crime quand même. Même si la personne est pas net pour voler un vélo, quelle que soit les circonstances, j'aime pas les conditions de ce truc.
Ca me fait penser (surtout au US) quand des femmes flics se font passer pour des prostituées pour coincer les clients ... sauf qu'elles aguichent à mort ! Là y'a vraiment 'incitation'. Le vélo encore il était 'juste' posé....

akasie 04/04/2009 11:52

Moi je suis pour. Quand on vole quelque chose sous prétexte que ce n'est pas attaché, on vole quand même. Si j'en ai pour 2 minutes dans une boutique et que je n'attache pas mon vélo pendant ce temps, je serai bien contente de l'avoir encore que je ressortirai ! D'ailleurs je n'ose pas le faire, après m'être fait voler 2 vélos bien attachés à leur barrière...

Yairema 04/04/2009 11:47

Bha moi je suis d'acccord avec la dame de tout facon si tu es honnete tu as rien a craindre
Et ca permets de choper des voleur en flag l'un des seul moyen de la faire sinon il te dise en mais je savais pas on me l'a donné gniagniagnia et c'est impossible de les faire condanner

Puck 04/04/2009 11:26

C'est vraiment lache de la part des policiers de faire cela.
Mais c'est vrai que le gars n'aurait pas du voler le vélo. Par exemple au Japon un vélo ou un sac a main laissé dans la rue ne se fera pas voler , car leur société est basé sur le respect. (il y a 60 fois moins de vols au Japon qu'en France)
Dans cette affaire , les policiers sont autant coupable que le voleur.

igolem [Le blog d'igolem] 04/04/2009 11:11

La réaction de certains me laisse sans voix.
Alors comme ça un vélo pas attaché, c'est normal de le piquer ?
C'est la faute de son proprio si on lui vole, vu qu'il provoque les autres en n'utilisant pas de cadenas ?

C'est le monde à l'envers !

Dans ce cas là, donnez moi l'adresse de vos copines : si je les vois sans système de protection, je les ramène chez moi.

Bubu 04/04/2009 10:52

Je suis plutôt de l'avis de Tim indiqué sur l'illustration.

D'accord pour dire que ce n'est pas facile du tout de lutter contre le crime, que les policiers n'ont pas tous les moyens pour arrêter certains délits par manque de preuve alors que c'est évident.

Mais c'est justement ça qui fait toute la différence entre des gardiens de la paix et une bande de type armés de matraques, de pistolets qui ont un peu patte blanche pour arrêter qui ils veulent.

Pour ce que j'en sais les policiers ont beaucoup de comptes à rendre (du moins en Belgique) mais ce sont des garanties nécessaires pour que les pouvoirs qui leur sont accordés ne virent pas à 'abus. Et même comme ça les bavures ne sont pas rares.

Je reconnais aussi qu'il est un peu difficile de s'y retrouver quand on parle de "prévention" plutôt que de "répression" alors que concrètement, un policier ne peut intervenir qu'après que le délit ait été commis. On ne peut pas arrêter quelqu'un en disant "il s'apprêtait à agresser un gosse", concrètement il faut attendre que le gosse se soit fait taper.

C'est triste mais c'est ça ou bien se prendre des amendes 10 fois par jour parce qu'on n'a regardé de l'autre coté de la route "comme si on avait l'intention de passer hors du passage pour piéton".

Cette histoire de vélo volé me rappelle un truc vu à la télé il y a longtemps (fiabilité de mes sources 0/20) qui se passait aux USA. (Désolé du cliché)

On y voit une prostituée filmée en caméra cachée, elle accoste un type lui propose une passe. Au début (si je me souviens bien) le type refuse, mais la prostituée insiste tant et si bien que le type se laisse faiblir. La prostituée explique qu'elle est en fait flic et arrête le type.

Dans un cas comme ça pour parler en connaissance de cause il faudrait avoir une vision plus précise de ce qui s'est réellement passé. Mais je trouve ça clairement au-delà de la limite.

Un État où on a peur de marcher dans la rue, pas à cause des voyous mais parce que les services d'ordre peuvent t'arrêter pour tout et n'importe quoi, c'est le règne de la peur. Marjane Satrapi en parle dans Persépolis, dans un autre contexte toutefois. (On n'en esst pas encore aux gardiens de la révolution par ici)

Aza 04/04/2009 10:50

Y'a un truc qui me chiffonne quand même : pour voir si un vélo est ou non attaché avec un anti-vol, faut regarder quand même !

Ce que je veux dire, c'est qu'en passant vous voyez un vélo. Bon. Vous allez vous arrêter regarder s'il est attaché ? Ça se voit souvent au premier coup d'oeil mais pas toujours. Le cadenas peut-être mis de manière à ne pas être forcément visible.

Vous vous arrêtez pour vérifier vous ? Je ne pense pas, malgré ce que beaucoup disent dans les commentaires qu'en voyant un beau vélo là, vous le preniez. Je ne suis même pas sur que vous remarqueriez le vélo.

Donc je pense que ça peut être une technique valable de voir qui prendrait le vélo ou pas. Valable, mais moralement condamnable comme dit batou.

Cela dit, les voleurs ne se soucient pas d'être moraux, et comme il est très difficile de les attraper je comprend un peu l'usage de ce genre de procédé, même si bien fort triste de devoir en arriver là.

Remi 04/04/2009 10:41

L'incitation au crime ou au délit est interdite.. et les flics le savent ! Cette méthode ne leur sert uniquement qu'à avoir une "piste" ou un "suspect" potentiel lors d'une plainte d'un vol de vélo par exemple. Une fois le suspect "trouvé", ils vont lui demander de regarder dans son garage par exemple, et, s'ils ne trouvent rien, tant pis. Ils ne peuvent pas l'accuser d'avoir pris le vélo. Ils vont le faire flipper en assurant le contraire, mais c'est prêcher le faux pour avoir la vérité ...

Pouick 04/04/2009 10:12

Ben moi, je prends pas les vélos qui traînent, même ceux sans cadenas ni rien... Sinon, je prendrais un paquet de vélos par jour. :))

Biaise 04/04/2009 10:11

Ethique : point trop n'en faut. Les voleurs de vélo qui, si ton antivol est trop bon pour eux, vont bien t'emmerder en piquant la selle ou les roues se foutent de l'éthique. Ils s'en foutent que t'ai pas les moyens de le remplacer ou de remplacer les pièces.
Idem pour ceux qui pensent que le fait d'être pressés leur permet "d'emprunter" (hahaha) sans permission.
J'habite Lyon et j'ai même vu une selle piquée sur un Vélov' (oui, à Lyon c'est Vélov(, pas Vélib').

Clairement : je ne crois pas que les flics laissent le vélo au milieu de la chaussée non plus, mais rangé style "le propritétaire est parti et n'avait pas d'antivol à mettre". ensuite, que tu sois pressé ou pas, t'as pas à piquer un vélo, c'est tout. Il n'était pas attaché? Eh bien ce n'est pas une excuse. Ca reste du vol. Après il ne faut pas s'étonner si des gens en deviennent dingues et foutent des clés et des alarmes partout si on pense que qqchose qui n'est pas protégé par cadenas et codes est forcément à la disposition de tous.

Moi ça me rend triste de devoir tout surveiller, de coller mon sac contre moi, de vérifier sans cesse où est mon téléphone et de ne pas oser utiliser mon propre vélo en ville.
Alors si on peut attraper les gars mal intentionés en les piégeant tant mieux. Je ne pleurerai pas sur leur sort, ils savent ce qu'ils risquent en volant.

batou 04/04/2009 09:33

En France, sauf erreur de ma part, la legislation interdit de pousser au délit en créant un délit "virtuel". Par exemple, je change de sujet, il est impossible pour un flic de vendre des clopes dans la rue pour coincer les acheteurs potentiels en flagrant délit. En pratique c'est plus ou moins respecté ... et je trouve ça moralement condamnable comme pratique, parce qu'effectivement il n'y aurait pas eu forcément de délit ...

Al1 04/04/2009 08:44

Je me range du côté de Vanz, si le voleur l'a piqué à ce moment là, je ne vois pas pourquoi il piquerait pas un vélo à un autre moment. Moi si je vois un vélo abandonné, je ne vais pas le piquer.
Par contre c'est vrai que j'ai un dilemne dans le sens où je me dit qu'il y aura sûrement quelqu'un qui le piquera... mais bon après tout, ça apprendra au pauvre propriétaire à ne pas être trop naïf la prochaine fois et à connaitre la population de notre pays.
Je croyais que c'était partout pareil mais quand j'ai vu au Japon par exemple ces parcs ouverts de scooters, simplement garés sans antivol, rien, et puis mille autres trucs du même genre, je me dit que c'est avant tout un problème de culture et d'éducation.
Et puis je m'éloigne un poil du sujet en disant que la gueguerre contre la police faut arrêter aussi. Bon on en est loin dans ce post, c'est vrai mais quand même ça me fatigue ces gens qui dénigrent la police en général. J'ai du mal de toute façon contre les généralisation hative. Bon je ne connais personne dans le milieu et c'est certain que y'en a qui abusent de leur pouvoir mais bon quand même si y'avait pas la police bonjour l'anarchie et le gros bordel, car oui l'humain est quand même un gros égoiste qui pense un peu d'abord à sa gueule et si on lui fixe pas des limites, il fera n'importe quoi. Remarque je fais une généralisation là aussi mais bon là je sais pas qui va me contredire. Quoiqu'il en soit, peut-être qu'il y a une grosse partie de flics corrompus, ça j'en sais rien mais c'est pas en les mettant tous dans le même panier que ça va changer quelques choses. Ca me tue tout ces rappeurs notamment qui poussent à la haine contre la police, c'est pas un tel discours qui va arranger les choses, c'est sûr que que si tu caillasses des flics ils vont pas être sympas avec toi, c'est un peu un cercle vicieux. Enfin bref, finalement je me suis éloigné du sujet mais bon ça me fatigue d'entendre ces pauvres victimes sociales qui se posent en héros contre ces monstres que sont les flics.
Bon allez je me tais.
Quoiqu'il en soit Tim, j'aime bien ce que tu fais, je te suis depuis un moment et je te lis toujours avec plaisir. Même si tu critiques les flics ^^

Killer Queen 04/04/2009 08:29

Techniquement, je suis d'accord avec VanZ, un vélo qui traîne, y a pas à le piquer, qu'il soit là parce que quelqu'un l'y a stationné ou parce que la Police l'a posé en appât, c'est un vol, point.
Cela dit, je trouve ça extrêmement gonflé et pathétique de la part des flics d'arrêter des voleurs-euses potentiel-le-s façon Philip K. Dick, comme s'il n'y avait pas assez de délits divers dont les flics n'ont rien à foutre quand tu vas porter plainte.
En fait, là, les flics s'amusent, traquent du délit facile et augmentent leurs jolies statistiques absurdes exigées par une politique d'État au moins aussi inepte. Ca n'a rien à voir avec des prétendues arrestations de délinquant-e-s potentiel-le-s (ce qui par ailleurs serait illégal mais comme l'a si bien prouvé Amnesty International, nous jouissons d'une Police qui agit en totale impunité, on en a de la chance !).
En gros, ça ne sert à rien, c'est tendancieux et ce n'est pas comme s'il y avait autre chose à faire dans la Police.

flo 04/04/2009 08:09

D'accord avec Vanz. Le délit c'est pas le vélo "libre", c'est le vol du vélo. Si une maison est ouverte, c'est pas une raison pour y rentrer et la cambrioler. Si une voiture est ouverte, on part pas forcément avec. Si une fille est belle, on lui saute pas dessus sauvagement pour la violer. C'est là, c'est pas à moi, je touche pas, voilà.

anarcho communiste racaille nazi 04/04/2009 03:29

sseux kkki vole ssé à kkkause de linujsstisse ssossial il fo prendre le pouvoir par lé zarme é kan on ora tuer tou lé flikkk é tou lé militair é tou lé opposan à notre cause on sera o pouvoire é on va arraché lé couille à tout sseu kkki gagne o dessu de 400 euro par moi kkkar sse ssont dé ssal profiteur du system é ssé leur faute si il y a tou lé malheur de lumanité

Clémentine 04/04/2009 03:27

En fait, clairement, ça dépend de la situation.

C'est marrant, l'autre coup j'ai du sortir en plein milieu de la nuit et rapidement, j'aurais vraiment aimé être à vélo, et d'ailleurs je m suis dit "si seulement je pouvais trouver un vélo pas attaché, je fais mon truc et je le remet tout de suite après" (j'avais un vélo mais on me l'a volé dans mon entrée d'immeuble).

Donc, si je tombe sur un vélo pas attaché et que ça coïncide avec un moment précis ou j'en ai besoin, je le prends... et je le ramne ensuite.
Le propriétaire, ça lui aura fait un petit coup de flippe... comme ça ça l'incitera à l'attacher correctement la prochaine fois.



Non, je plaisante.
Ca c'est ce que j'aimerais faire. Mais je suis pas assez culottée. Je suis trop trouillarde, j'aurais trop peur que tous les passants, plus trois voitures de flics me tombent dessus à bras raccourcis. ^^'

Alain 04/04/2009 03:22

Je vois pas en quoi le fait de laisser quelque chose à portée de main est une incitation. Je rêves d'un pays ou je pourrais laisser mon vieux vélo sans l'attacher avec un cadenas type "U" qui vaut le double de mon vélo (véridique). Je m'en suis déjà fais voler 2 dont un tout pourri (même pas de poignées au guidon et sans freins) et un avec un cadenas. Ok ce n'est pas normal d'utiliser une telle méthode de la part des flics. Surtout que le mecs qui volent des vélos avec une pince ou en utilisant la selle (très efficace) ne vas pas prendre un vélo non cadenassé, il a d'autres habitudes. D'ailleurs je me demande ce qu'ils en font. Peut-être qu'ils les laissent dans la rue pour que ça serve à quelqu'un d'autre ? Ou alors hop dans l'Isère (ou dans la Seine pour vous ; - )

Neant1984 04/04/2009 02:49

Les flics et le mec qui prend le vélo ont tous les deux torts (et le tort tue !).
Inciter au crime tout comme voler sont des actes répréhensibles, au moins moralement.

Si vous voyiez une voiture ouverte avec les clefs sur le contact vous la voleriez ? Pour moi le cas du vélo c'est pareil. Si je vois un vélo seul et non attaché je ne le prends pas.

Après pour les cas des portefeuilles et portables cités c'est différents. S'ils sont abandonnés on peut logiquement penser qu'ils ont été perdus et non laissés volontairement sur place, et il y a moyen de les rapporter.

jo 04/04/2009 02:26

J'ai ramassé par deux fois des portables dans la rue et dans la mesure où il m'a été possible d'accéder au repertoire de chacun d'entre eux, j'ai appelé les papa ou maman dudit repertoire pour les avertir que j'avais trouvé le téléphone du fiston (je me suis même déplacé pour en rendre un)...heureusement pour moi qu'il ne s'agissait pas de leurres!

Alors c'est vrai qu'un vélo, ce n'est pas tout à fait la même chose, mais très honnêtement si j'en trouve un étalé devant ma porte dans une position qui me laisse supposer que son propriétaire n'a pas pu l'abandonner là "comme ça", je pense être capable de le prendre pour le mettre à l'abri dans mon entrée avant d'annoncer à la police municipale que je viens d'accomplir un geste citoyen.

Le problème est que s'il s'agit effectivement d'un leurrre, j'aurai bien du mal à prouver mes bonnes intentions.

frensoa 04/04/2009 02:24

je plussoie Tim

monk 04/04/2009 01:49

Ouais enfin ça de toutes façons, l'incitation au délit/crime, le piège, c'est interdit par le code pénal... et toue preuve obtenue de cette façon sera considérée irrecevable devant un tribunal.

chapi sama 04/04/2009 01:34

A mes yeux, le véritable crime, c'est que à la base, on par du principe que n'importe quel passant est potentiellement coupable. Du coup, en suscitant la tentation, on embarque le "chide en flag".

Bref, on suscite l'écart, on fait naître un coupable pour pouvoir l'accuser. C'est pratique, si c'est quelqu'un à la base, qui ne vole pas, mais qui sur un coup de faiblesse (i.e. déprime, fatigue, colère, vouloir frimer à l'école une fois... ) prend le guidon, on lui donne un coup de bâton, une amende et il remarche droit.
Si c'est un récidiviste, alors là Jackpot, on a bien travaillé.

Bref, créer un fautif, même récidiviste, c'est à mes yeux employer un poison là où il faudrait un antidote. Je ne sais pas si arrêter les gens au "bonheur la chance" baissera le taux de vol à la sauvette.

Nous fabriquons vos crimes. A vous de devenir le criminel dont vous êtes le héros. Si vous pédalez vite, rendez-vous à votre appartement. Si ce n'est pas le cas, rendez-vous au tribunal. Si vous avez pris le don "dopage", faites un jet. 1 à 4, vous semez les véhicules de police. 5 ou 6, votre coeur lâche, rendez-vous au cimetière.

zoui 04/04/2009 01:10

ptain...
Je pencherai plus de ton côté, mais bon, j'avoue que c'est tellement étrange comme technique que je suis un peu bouche bée... (ce qui ne m'empêche pas de l'ouvrir pour commenter :D)