Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
CV
Portfolio
E-Mail
Presse

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD


Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Soutien
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 06:50
 
L’aventure «Urbex Europe» commence en Juillet 2014, lors de la signature du contrat d’édition pour le livre «Urbex». Il est oralement convenu que si ce livre se vend bien, un deuxième livre verra le jour, avec cette fois-ci «que des lieux situés en Europe (hors France)». Durant l’été 2015, à l’occasion d’un voyage au Portugal, je prends des photos dans un lieu abandonné entre deux visites touristiques «normales» et décide de les garder sous le coude au cas où l’idée d’un second livre viendrait à se concrétiser. Ci-dessous un des dessins figurant dans "Urbex Europe" illustrant ce moment :
 
 
 
 
 
 
 
 
Je passe alors l’été à rassembler des lieux situés hors de France, en calculant quelles villes choisir pour pouvoir en visiter le plus possible, à quelle période il serait opportun de les visiter etc. Ce second livre (si le projet se concrétisait) allait être l’occasion de faire quelque chose d’inédit pour moi : voyager hors de France exprès pour visiter des lieux abandonnés.
 
 
 
 
Février 2017, après quelques discussions sur le budget et le temps nécessaire pour une telle masse de travail, Arthaud et moi tombons d’accord sur un livre qui comportera finalement 50% de lieux en Europe, et 50% France. Pourquoi la France alors que le titre du livre sera «Urbex Europe» ? Car la France fait partie de l’Europe, et au cas où le livre serait traduit en anglais, il aurait été incohérent de ne pas y faire figurer mon pays d’origine.
 
 
 
 
La date de rendu de tous les documents (photos, textes, dessins) est fixée au 1er Avril 2018. A cette date (Févier 2017) j’ai donc quinze mois pour réserver des billets, des voitures de location, des logements, et bien stresser car il n’est pas du tout impossible que je fasse un ou plusieurs voyages sans rapporter de matière. Si je sais comment ça se passe en France, qu’en est-il dans les autres pays ? Qu’est-ce que je risque en cas de rencontre avec la Police ? Est-ce que les lieux que j’ai repérés seront toujours visitables lorsque je m’y rendrais ? Est-ce que j’y ferais de belles photos ? Est-ce que je rapporterais des anecdotes intéressantes ?
 
 
L’année 2017 se passe donc à parcourir la France et l’Europe, et aussi à passer presque tout mon temps libre à faire des croquis des dessins qui figureront dedans, à trier des photos, à écrire les textes, à décider quelles visites sont à mettre dans le livre, quelles visites sont plus indiquées pour figurer sur le site Glauque-Land, que, comme d’habitude, je continue à animer. Ci-dessous, des photos "coulisses" de ces différents voyages :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Autre challenge : travailler sur le premier livre ne fut pas si compliqué que ça car c’était une compilation de ce que je faisais sur Internet depuis une quinzaine d’années. Je n’avais eu qu’à piocher parmi tous les lieux les plus intéressants visités depuis que le site existe, faire des dessins, retravailler les textes, et hop. Pour ce second livre, je décide que tout ce qui sera dedans n’aura pas été publié auparavant sur mon site :
 
 
 
 
Ce n’était pas forcément gênant pour le premier livre (qui est une compilation de 15 années d’exploration urbaine), mais ça m’aurait embêté pour un deuxième, car je voulais apporter de nouvelles choses. Je ne voulais pas que l’on lise ce deuxième livre en se disant «Je vais sauter tel ou tel chapitre car je l’ai déjà vu sur son site.» Evidemment, certaines auront sûrement déjà vu certains lieux sur d’autres sites/pages, car on ne suit jamais une seule page urbex…
 
 
Moi qui ait l’habitude de visiter des lieux, puis de poster leur exploration deux ou trois semaines après, garder sous le coude toutes ces visites, ces émotions et ces dessins fut une sacrée torture. A chaque fin d’exploration, j’avais envie de tout montrer, de partager mes impressions, mes photos, mes anecdotes, mon ressenti… Pour ce genre de lieu par exemple, ce fut bien frustrant :
 
 
 
 
Durant ce temps où je visite l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, la Suède, l’Ecosse, la Hollande, la Belgique et la France, il m’est évidemment impossible d’alimenter ce blog comme je l’aurais aimé. Entre mon vrai boulot et le travail sur le livre, je ne dispose tout simplement plus du temps nécessaire pour faire des bds. Je me dis que j’en aurais peut-être un peu plus tard. Une fois tous les voyages terminés, je fais le compte des lieux visités, et je me rends compte que finalement il n’y aura pas 50% de lieux en Europe et 50% de lieux en France, mais 2/3 d’Europe, et 1/3 de France.
 
 
 
 

Avril 2018. Tout est prêt, sauf un lieu que je décide de ne pas mettre dans le livre car il est vraiment trop dangereux, et entre ma visite et maintenant une partie photographiquement intéressante du site a brûlé. Je décide de garder ce lieu de côté pour le poster sur le site quand il aura été réhabilité ou rasé. Cet endroit étant retiré du livre, je le remplace par un autre, et termine mes séances de réécriture avec Nassera, qui a déjà participé au premier «Urbex». Parallèlement, les 35 dessins, commencés en Septembre 2017, sont tous finis, et j'en suis très fier. Ci-dessous, quelques croquis des illustrations que vous trouverez dans le livre :










 
 
Mai 2018. Tout est terminé et mon éditeur m’informe que le livre ne sortira pas en Septembre, mais pour Noël. Un mois plus tard j’apprends qu’il sortira finalement en Février 2019. Cette nouvelle m’attriste, mais d’un point de vue dédicaces il est effectivement plus judicieux de le sortir au moment où débutent tous les festivals, salon du livre etc. L’été 2018 se passe donc à attendre que la maquette du livre évolue (c’est un graphiste qui s’en charge) tout en réfléchissant à un texte que je posterais en automne, et où je dirais «Désolé, il va falloir attendre Février 2019…»
 
 
 
 
Septembre 2018. La création de la maquette du livre commence. Je reçois un document de 2 pages montrant un lieu du premier livre, mais maquetté comme s’il devait figurer dans le deuxième. Le résultat est sympa comme tout. Je reçois également une couverture temporaire qui me plait beaucoup. Elle est aérée, on voit bien le bâtiment, et le ton orange du titre fait bien moins horrifique que le rouge du premier tome. Les traits/rayons sont toujours là, mais je m’y suis fait. Le titre «Urbex Europe» est devenu «Urbex 2». Pourquoi pas. J’attends la maquette à valider pour début novembre...
 
 
 
 
Octobre 2018. Je reçois un mail m’avertissant que j’ai oublié de dessiner les 35 petites photos satellites. Un peu honteux j’essaye me justifier : je n’ai jamais eu de retours positifs ou négatifs sur ces plans, tout le monde a l’air de s’en taper, ils masquent une partie des illustrations etc. On me dit que ces plans figureront à part avec le texte et les photos. Je me reprends en main et dessine le tout en une dizaine de jours, ci-dessous, 9 des 35 plans :
 
 
 
 
A la fin du mois je poste le texte disant que le bouquin ne sort pas à Noël mais en Février 2019. Je m’attends à lire des commentaires de gens déçus, et finalement tout se passe très bien : ouf ! Novembre 2018. Je reçois la version papier «à valider» du livre. J’ai une semaine pour dire quoi supprimer, quoi modifier etc. Tout se passe bien vu que les textes envoyés à Arthaud quelques mois avant avaient déjà été corrigés. Comparé aux 6 pages de correction du premier livre, là il n’y a qu’une vingtaine de phrases à légèrement remanier. Comme pour le premier livre, je suis un peu frustré que les photos soient si petites, mais c’est malheureusement le prix à payer vu le format, le nombre de pages et le prix.
 
 
 
 
Décembre 2018. Je reçois la couverture définitive. A part un détail à modifier sur l’image et un autre dans ma bio, tout est bon et je suis même très heureux que la typo ai changé. On passe d’une écriture «vieillie» à quelque chose de plus moderne. Le titre a changé, on passe de «Urbex 2» à «Urbex Europe», la mention du continent étant probablement plus vendeuse qu’un simple «2» à la suite du titre. On revient donc finalement au titre de Juillet 2016, et c’est une bonne chose.
 
 
 
 
Autre changement : le sous-titre «50 Lieux…» devient «35 Lieux…», ce qui me plait aussi beaucoup car le bouquin contient effectivement 35 visites complètes (photos, textes et illustration) comparé au précédent qui comprenait 30 visites complètes, puis 20 lieux version texte répartis sur 4 pages. Le 50 du premier livre était donc un peu mensonger, là ce 35 est parfait. Autre ajout : ma biographie, et des liens vers mes réseaux sociaux. L’oubli du premier livre est réparé, les lecteurs vont donc plus facilement faire l’association «Timothy Hannem <-> Glauque-Land», ce qui n’était pas bien clair dans le premier livre. Mi-décembre, le livre est terminé, et il n’y a plus qu’à attendre sa sortie le 13 Février !
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rapunzel 17/02/2019 15:07

HAHAHA La COGIP ! C'était vraiment très intéressant X)