Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Facebook
DailyMotion
Google +
Twitter

 

 
 
BD
CV
Portfolio
E-Mail
Presse
Agenda
Quotidien Survival

Categories
 
Explorations
Le Monde du Travail
Midsommar
Rêves
Magma
Enervations
Stockholm
Photos
30 Jours de BD
30 Jours de BD

Pages
 
Domaine
Ruban
Village
Ruban
Ruban
Reve
Piscine
Aquarius
Maison
Neige
Nuage
Nygarda
Ruisseau
Totoro
Faces
Bots
Ecureuils
Eglise
Histoire
Marguerite
Old
Michael
Selma
Quiberville
Quiberville
Quiberville
Quiberville

Selma
 
Dessins à Vendre
Tshirts
Liens
Soutien
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 07:30

 

La première fois que j'ai entendu parler de rock «progressif» c'était en lisant un livre sur Queen, à propos d'un de leur morceau : «Great King Rat». Ce titre me plaisant beaucoup, je me mis en tête de découvrir d'autres groupes/morceaux dans ce genre de musique.

 

A cette époque, j'allais de temps en temps à la Médiathèque pour emprunter à chaque fois des cds un peu au hasard dans des rayons différents (musiques de films, musique classique, rock, jazz etc) histoire de me forcer à découvrir des trucs. Un jour, je pris trois albums : «Close to the Edge» (de Yes), «Brain Salad Surgery» (d'Emerson Lake & Palmer) et «Nursery Cryme» (de Genesis), album que j'avais découvert lors d'une colonie de vacances musicale, et que je voulais approfondir.

 

 

En écoutant ces albums, je découvris un univers très différent de ce que j'écoutais à l'époque. Un monde où les morceaux n'ont pas à faire forcément quatre minutes, couplet, refrain, couplet, refrain etc. Queen m'avait déjà fait entrevoir un monde musical plus libre, là ce fut une explosion : les morceaux pouvaient s'étaler de cinq à dix, vingt ou même trente minutes. Leurs structure était complètement folle, impossible à digérer du premier coup, avec des subtilités, des changements d'ambiance etc. Je me souviens très bien ce que je me suis dit en entendant «Tarkus» (d'Emerson Lake & Palmer) pour la première fois :

 

 

Keith Emerson, né en 1944, connut le succès dans les années 70 avec le groupe «The Nice» et surtout «Emerson Lake & Palmer». Jouant du piano et de l'orgue Hammond, il fut également un véritable pionnier des synthétiseurs au jeu de scène virevoltant et plein de passion. Le tournant des années 80 marqua la fin du rock progressif, et comme beaucoup d'autres groupes, Keith Emerson eu du mal à se renouveler.

 

Au début des années 90, une vilaine arthrite au poignet l'empêchait de jouer ses grands succès avec autant de fougue qu'auparavant. Mais il continuait toujours de composer, de jouer, de donner des concerts, avec bien moins de succès qu'à la grande époque évidemment. Le 10 Mars dernier, ayant peur de ne plus être en état d'assurer des concerts prévus dans l'année, il se suicida.

 

Au-delà même de la joie que m'a apporté Keith Emerson à travers sa musique, je retiendrais surtout que j'ai découvert plein de musiques grâce à lui. En effet, il incorporait souvent des choses provenant de la musique classique mais aussi du jazz. Grâce à Keith Emerson j'ai découvert Edouard Lalo («La Symphonie Espagnole»), Rachmaninoff, Sibelius, Tim Hardin («Hang on to a Dream»), Bartok, Janacek, Mussorgsky («Tableaux d'une Exposition»), Aaron Copland, Scott Joplin (puis Jelly Roll Morton et le Ragtime en général), Alberto Ginastera, Gustav Holst («Les Planètes»), Prokofiev, et approfondi Bach, que je connaissais déjà beaucoup car j'ai entendu ma mère en jouer durant toute mon enfance.

 

Keith Emerson fut pour moi un véritable tremplin vers d'autres musiques, et je trouve cela assez formidable de laisser une œuvre aussi riche, mais surtout de permettre de découvrir d'autres choses, nous enrichissant nous-mêmes. Pour cela je lui serais infiniment reconnaissant. Voici un dessin symbolisant (bien, je l'espère) la richesse de sa musique. Cliquez dessus pour le voir en plus grand. Merci Keith !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim
commenter cet article

commentaires

ChienDent 29/09/2016 22:02

Merci pour la découverte ! J'écoute Tarkus à l'instant même et je dois reconnaître que c'est assez fou, en effet, j'aime beaucoup ! Si j'avais des suggestions sonores à te donner, elles iraient du côté du post-rock et du label Constellation. C'est différent mais si tu ne connais pas, ça pourrait te plaire.
Bonne soirée !

Tim 03/10/2016 08:33

De rien pour la découverte ! :) Oui c'est assez fou comme musique. Merci pour le label Constellation, j'vais voir quels groupes ils ont, et fouiner tout ça... ^_^

Yarduag 08/05/2016 10:36

Bonjour. Je suis (l'homme Heureux ) quand j'entend de si bons commentaires sur le groupe ELPien. Et bien sûr, sur Leith Emerson. Il a élevé la musique vers des contrées qui n'étaient pas encore explorées. Il a su s'entourer de musiciens de talents et au charisme certain. J'ai réussi la chance de découvrir cette musique dès les Nice (rapport aussi à mon âge)
J'aime beaucoup ton dessin. Mèlant les touches en un panoramique et les jacks comme branchés sur le cortex artistique de Keith.
Une question: pourais-je utiliser ton dessin comme photo de profil sur Facebook YouTube ou Twitter? En mentionnant l'auteur de ce dessin.
Bonne journée

Tim 09/05/2016 08:01

Merci beaucoup pour le dessin c'est gentil !! Oui bien sûr tu peux utiliser cette image pour ce que tu veux tant que tu dis d'où elle vient : www.acupoftim.com et voilà. Très belle journée ! :-)

NUT 04/05/2016 21:13

Bonjour,
visiteur régulier de ce blog, cela fait un moment que je voulais te proposer d'écouter un groupe que je suis et qui fait partie de ce mouvement rock prog : il s'agit de Seven Reizh qui est vient de sortir son 3ème album d'une trilogie d'opéra rock celtique. Bon le 1er album est le meilleur à mon avis (Strinkaden Ys) mais je ne sais pas si tu peux le trouver facilement en écoute. En revanche les 2 suivants (Samsara) et La Barque ailée sont plus faciles (deezer, youtube)
Merci de l'attention que tu auras pu prêter à cette publicité (totalement désintéressée, je ne suis que simple fan de cette musique et de tes dessins)
https://www.youtube.com/watch?v=_TdJgZQ33-4

Tim 05/05/2016 08:49

Bonjour NUT,

Merci pour ton message ! J'ai noté les noms et je suis en train d'écouter ça là où j'ai pu le trouver... Ca m'a l'air sympa, je vais approfondir ça, merci pour la découverte ! (Pas de probleme pour la pub :o)

Tim

Philippe Lhoste 04/05/2016 12:18

La "norme" pop / rock est plutôt dans le domaine des trois minutes, plutôt que quatre. Un peu plus, un peu moins... En gros, trois couplets et refrain entre chaque.
Je me souviens du Commercial Album des Residents, où ils ont décomposé l'idée, faisant des chansons d'une minute, un seul couplet. Ils en avaient mis 40, histoire d'avoir un album d'une durée "classique" aussi.

Bref, désolé, un peu hors sujet.
J'ai bien aimé ta note, avec un brin de nostalgie et des vrais morceaux d'information dedans... Yum !

J'ai curieusement jamais été fana d'ELP ou Yes, alors que j'adore les premiers Genesis (ceux avec Peter Gabriel), Tangerine Dream, ou Pink Floyd.
Par contre, la pochette de Brain Salad Surgery, par Giger, m'a profondément marqué... :-)

Tim 04/05/2016 13:24

Pas grave pour le hors-sujet ! J'irais écouter cet album des Residents... Oui des fois on aime un groupe de cette periode mais pas un autre, les gouts et les couleurs... :-)